Deux Français disparus en Bolivie : 30 ans de prison pour le suspect

  • A
  • A
Deux Français disparus en Bolivie : 30 ans de prison pour le suspect
@ REUTERS
Partagez sur :

VERDICT - Jaime Martinez a été reconnu coupable de l'assassinat de Jérémie Bellanger et de sa compagne Fannie Blancho, en Bolivie, en 2010.

La condamnation est tombée après trois de procédure peu fructueuses. Un tribunal bolivien a condamné jeudi à 30 ans de prison le principal accusé dans la disparition probablement suivie du meurtre de deux jeunes touristes français, en Bolivie, en 2010. Une décision de justice qui met fin à trois ans de bataille acharnée des familles des victimes pour obtenir une condamnation. A l'époque, la disparition de Jérémie Bellanger et de Fannie Blancho avait suscité un véritable émoi en France, notamment en raison du manque de moyens de la police et de la justice bolivienne pour faire avancer l'enquête.

Trois co-accusés acquittés. Jaime Martinez, 31 ans, "a été condamné à 30 ans de prison sans réduction de peine", a indiqué la magistrate Willma Blass, représentant le ministère public lors du procès à Trinidad. Il a été reconnu coupable de l'assassinat de Jérémie Bellanger, 25 ans, et de sa compagne Fannie Blancho, 23 ans, dans le village de Guayaramerin, à l'extrême nord du pays andin, entre les 28 et 29 août 2010. Ses trois co-accusés, dont son père, poursuivis pour complicité, ont été acquittés.

Tués après une sortie en boîte. Selon le déroulement des faits établi par le ministère public et la police, les jeunes gens ont été abordés dans la nuit du 28 août 2010 par Jaime Martinez dans une boîte de nuit de la localité. En compagnie d'autres personnes ils auraient consommé de l'alcool et de la drogue, selon des témoins. Jaime Martinez a tenté de séduire la jeune Française avant d'inviter les jeunes gens dans sa maison. Jérémie Bellanger serait ensuite sorti pour acheter de la bière et à son retour aurait entendu des cris. Il aurait été abattu ensuite par le principal suspect.

Un long combat des familles pour que justice soit faite. Originaire de Loire-Atlantique, le jeune couple effectuait un périple de plusieurs mois en Amérique du Sud. Le scénario privilégié est celui d'une tentative d'agression sexuelle sur Fannie, suivie d'un double meurtre. Les corps n'ont jamais été retrouvés. Les familles du couple disparu ont mené un combat acharné pendant plus de trois ans pour que justice soit faite, alors que la procédure judiciaire a été émaillée de plusieurs reports.

sur le même sujet, sujet,

RETOUR SUR - Fannie et Jérémie ont-ils été tués ?

RETOUR SUR - Fannie et Jérémie : un suspect en fuite

ZOOM - Des "zones d'ombre" dans l'enquête bolivienne

REACTIONS - Disparus en Bolivie : l’appel des proches