Deuil national en Algérie après le crash d'un avion

  • A
  • A
Deuil national en Algérie après le crash d'un avion
@ REUTERS
Partagez sur :

VIDÉO - Un avion militaire s'est écrasé mardi dans l'est de l'Algérie avec 103 personnes à son bord. On dénombre au moins 77 morts.

L'INFO. Soixante dix-sept personnes ont péri dans le crash d'un avion militaire algérien dans l'est du pays, l'une des pires catastrophes aériennes en Algérie. Un survivant souffrant d'un traumatisme crânien a été découvert par la protection civile.  En début de soirée, 76 corps, dont quatre femmes, avaient été récupérés par les secouristes, selon un bilan de la protection civile.

A 500 kilomètres d'Alger. Cet avion, de type Hercule C130, qui transportait des militaires et des familles de militaires, s'est écrasé à Oum El Bouaghi, à 500 kilomètres à l'est d'Alger. Le ministère de la Défense a indiqué que l'avion transportait 74 passagers et quatre membres de l'équipage. La radio algérienne avait d'abord annoncé "une centaine de morts" en fin d'après-midi parlant de 103 personnes à bord.

Un crash dû aux mauvaises conditions météo. D'après le quotidien El Watan, l'appareil était en provenance du Tamanrasset et devait atterrir à l'aéroport de Constantine. L'accident aurait, toujours selon le journal, été causé par les mauvaises conditions météorologiques, avec de la neige et des rafales de vent. Il se serait produit au moment où l'avion approchait de la piste d'atterrissage à Constantine, dans une zone difficilement accessible par les secours.

Trois jours de deuil national. Des moyens à la fois militaires et civils ont été mobilisés et les hôpitaux de la zone sont en alerte, selon le quotidien. 250 secouristes de la protection civiles ont été mobilisés. Une cellule de crise a en outre été mise en place. La présidence algérienne a décrété trois jours de deuil national et présenté ses condoléances aux familles des victimes. Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, est attendu sur les lieux.