Des touristes chinois arrêtés à Berlin pour des saluts nazis

  • A
  • A
Des touristes chinois arrêtés à Berlin pour des saluts nazis
La scène s'est déroulée devant le Reichstag (photo d'illustration). @ AFP
Partagez sur :

Les touristes se prenaient mutuellement en photo avec leurs smartphones en faisant ce geste interdit, au cœur de la capitale allemande. 

Deux touristes chinois ont été arrêtés à Berlin pour avoir effectué des saluts hitlériens pour des photos devant le palais du Reichstag, a indiqué dimanche une porte-parole de la police allemande. 

500 euros de caution. Les vacanciers ont été surpris samedi par des agents au cours d'une patrouille de routine en train de faire ce geste interdit et se prendre mutuellement en photo avec leurs smartphones, à l'extérieur du site historique au coeur de la capitale allemande. "Une enquête sur l'utilisation présumée des symboles d'organisations anticonstitutionnelles a été ouverte contre les deux hommes chinois, âgés de 36 et 49 ans", a détaillé la porte-parle. Ils ont été interrogés dans un commissariat local et relâchés après avoir versé chacun 500 euros de caution.

Jusqu'à trois ans de prison. L'utilisation de symboles d'organisations anticonstitutionnelles, accusation fréquente contre les groupes d'extrême-droite, sont passibles d'une amende ou d'une peine de prison pouvant aller jusqu'à trois ans. Les deux touristes sont autorisés à quitter le pays et si une amende est prononcée, l'argent de leurs cautions pourra en partie la couvrir, a détaillé la porte-parole de la police.

Un palais symbolique. Le palais du Reichstag a abrité les assemblées de l'empire allemand, la République de Weimar entre les deux guerres mondiales et les représentants de l'Allemagne nazie jusqu'à ce qu'il soit ravagé par un incendie suspect en 1933. L'incendie du Parlement, dans la nuit du 27 au 28 février 1933, avait permis au chancelier nazi Adolf Hitler, tout juste élu, de supprimer les libertés civiques et d'éliminer son opposition au nom de la lutte anti-communiste. Son ascension a finalement déclenché la Seconde Guerre mondiale, qui a coûté la vie à 20 millions de personnes en Europe selon les estimations, et l'Holocauste, où des millions de personnes, dont six millions de Juifs, ont été massacrées.