Des toiles de Matisse et Picasso volées

  • A
  • A
Des toiles de Matisse et Picasso volées
@ Reuters
Partagez sur :

Aux Pays-Bas, sept tableaux de maîtres ont été dérobés en pleine nuit dans un musée.

C'est le vol d'œuvres d'art le plus important depuis plus de dix ans aux Pays-Bas. Sept toiles, dont des œuvres de Picasso, Matisse, Monet et Gauguin, ont été volées dans la nuit de lundi à mardi au musée Kunsthal de Rotterdam, a indiqué la police néerlandaise. Pour fêter ses vingt ans d'existence, l'établissement exposait les 150 toiles de la collection de la Fondation Triton, d'une valeur de plusieurs "millions de dollars", selon la chaîne de télévision batave NOS.

Dans le détail, les œuvres dérobées sont la Tête d'Arlequin de Pablo Picasso, La Liseuse en Blanc et Jaune d'Henri Matisse, le Waterloo Bridge, le Charing Cross Bridge de Londres signés Claude Monet et Femme devant une fenêtre ouverte, dite la fiancée de Paul Gauguin. Dans le butin se trouvent également Autoportrait de Meyer de Haan et Woman with Eyes Closed ("Femme aux yeux clos") de Lucian Freud.

tableaux rotterdam 930

© Reuters

Une collection très réputée dans le monde de l'art

Cette "perte" est d'envergure pour ce musée de Rotterdam qui ne possède pas de collection permanente mais expose uniquement les œuvres de fondations. La collection Triton est d'ailleurs très réputée dans le monde de l'art. Elle "s'est forgée une réputation internationale et comprend des œuvres des artistes les plus importants et influents de la fin du 19e siècle à nos jours", peut-on lire sur le site du musée.

Selon les premières constatations, la police a été alertée durant la nuit lorsqu'une alarme s'est déclenchée. Mais le ou les voleurs étaient déjà partis quand les forces de l'ordre sont arrivées sur place quelques minutes après. Le directeur du conseil d'administration du musée a expliqué qu'un système de "sécurité technique" avait été mis en place intentionnellement. C'est pourquoi il n'y avait pas de gardiens sur place mais uniquement une surveillance vidéo.

Un butin estimé entre 150 et 200 millions d'euros

Des experts sont actuellement à la recherche d'empreintes digitales sur les portes extérieures du musée. "Une enquête a été ouverte", a indiqué la porte-parole de la police de Rotterdam, Patricia Wessels. "Nous essayons de savoir comment ils ont eu accès (au musée), à quelle heure c'est arrivé et quels sont les auteurs" de ce vol, a-t-elle assuré.

tabelaux rotterdam bandeau

© Reuters

En parallèle, la police "interroge des témoins éventuels" et "examine les images vidéos" du musée, précise le communiqué, mais il semble, selon les premiers éléments de l'enquête, que le vol a été "bien préparé" en amont.

Selon un expert, de la salle de vente Cornette de Saint-Cyr basée à Paris, les tableaux ont une valeur située "entre 150 et 200 millions d'euros". Cependant, les toiles sont si célèbres qu'il devrait être difficile d'obtenir au marché noir une somme proche de leur valeur réelle.