Des talibans attaquent l’aéroport de Kaboul

  • A
  • A
Des talibans attaquent l’aéroport de Kaboul
@ REUTERS
Partagez sur :

VIDEO - Un groupe a tenté de prendre le contrôle de la partie militaire de l’aéroport afghan.

L’INFO. Des coups de feu et des explosions ont été entendus. "Un groupe de moudjahidines a attaqué lundi matin, à l’aube, la partie militaire de l'aéroport de Kaboul", a déclaré, lundi matin, un porte-parole des talibans, Zabihullah Mujahid, revendiquant ainsi l’assaut mené. Les assaillants qui s'étaient retranchés dans un bâtiment, cerné par la police, ont tous été tués.

L’aéroport fermé. L’aéroport a dû être fermé, et les talibans ont tenté de s'emparer d'immeubles dans cette zone du nord-est de la capitale afghane que la police tentait de reprendre. L'aéroport de Kaboul, gardé par de nombreux hommes en armes, accueille des avions civils et militaires et une partie est réservée à la coalition de l'Otan menée par les Etats-Unis. Mais les sept assaillants ont été tués, a indiqué la police, lundi vers 6h40.

Difficile de comprendre ce qui se passe en ce moment, explique un journaliste de CNN :

Lance-roquettes et mitraillettes. Selon un responsable gouvernemental, plusieurs insurgés armés de lance-roquettes et de mitraillettes s'étaient réfugiés dans le bâtiment, un immeuble en construction. "Ils tirent partout, y compris sur l'aéroport. Ils ont des lance-roquettes et des mitraillettes. La police les affronte, ainsi que des unités de forces spéciales", avait déclaré un membre de la police, sous couvert de l'anonymat.

10.06-capture-kaboul-aeropo

Une attaque suicide. Trois insurgés avaient été tués par les forces de sécurité, selon la police. Quatre autres, qui s'étaient retranchés dans un bâtiment ont également été abattus. "Il y en a peut-être deux ou trois encore là-dedans. Ils ont pris les immeubles et tirent de là", avait précisé Sediq Sediqqi, porte-parole du ministère de l'Intérieur, avant que l'assaut final soit mené. L'ambassade américaine a fait retentir son alarme accompagnée d'avertissements par haut-parleur qu'il ne s'agissait pas d'un exercice.

Une précédente attaque. Un porte-parole de la coalition a indiqué que "des personnes de la Force internationale de l'Otan (Isaf) se trouvaient aux côtés des forces afghanes, mais que l'opération était menée par ces dernières". La dernière attaque à Kaboul date du 24 mai, lorsque des rebelles talibans ont lancé une opération suicide, suivie de sept heures d'affrontements armés dans le centre de la capitale. Sept personnes avaient été tuées, dont les quatre insurgés menant l'opération.