Des robots pour remplacer des ouvriers suicidaires

  • A
  • A
Des robots pour remplacer des ouvriers suicidaires
@ REUTERS
Partagez sur :

Le groupe taïwanais, confronté à une vague de suicides en Chine, pense avoir trouvé la parade.

Ils fabriquent des pièces détachées d'électronique pour Apple, Sony ou encore Nokia. Mais le million d'ouvriers chinois du groupe taïwanais Foxconn qui assemblent les composants ou testent les pièces sera bientôt remplacé par autant de robots. C'est la solution qu'a trouvé le numéro un mondial des composants pour ordinateurs pour faire face à une vague de suicides dans ses usines chinoises de la région de Shenzhen.

1 million de robots en 2014

A l'heure actuelle, 10.000 robots complètent la main-d'oeuvre pour des tâches "simples". Ils peignent, soudent, assemblent les composants. Mais dès l'année prochaine, ils seront 300.000. Et Foxconn prévoit d'atteindre le million à l'horizon 2014.

Le patron du groupe, Terry Gou, a précisé que les employés seraient affectés à des postes à valeur ajoutée, rapporte le site de la BBC. Le patron de Foxconn assure que l'automatisation a pour but de faire évoluer les employés "des tâches routinières à des postes de production à plus forte valeur ajoutée comme la recherche et développement, l'innovation ou d'autres secteurs qui sont aussi importants pour le succès de notre entreprise"

Augmentation de salaires pour répondre aux revendications

14 employés se sont suicidés depuis l'an dernier dans les usines de la région chinoise de Shenzhen. Foxconn a récemment augmenté les salaires de près de 70%, après que des organisations de défense des droits du travail avaient dénoncé les conditions de travail.

Pour autant, Foxconn ne renonce pas totalement aux êtres humains puisque le groupe embauche dans d'autres régions de la Chine. Il a ouvert en octobre dernier une usine dernier cri à Chengdu. Coup de l'opération : 1,4 milliard d'euros.