Des restes humains retrouvés au Canada

  • A
  • A
Des restes humains retrouvés au Canada
@ REUTERS
Partagez sur :

Ils ont été découverts dans un parc près de chez Luka Rocco Magnotta. Aucun lien n'est encore établi.

La tête de Lin Jun, l'étudiant tué et démembré par Luka Rocco Magnotta, a-t-elle enfin été retrouvée ? "Il est trop tôt pour confirmer quoi que ce soit", botte en touche Anie Lemieux, porte-parole de la police locale. Mais une tête humaine a été retrouvée dimanche par les enquêteurs dans le parc Angrignon, au sud-ouest de Montréal, selon le Toronto Sun.

Ces restes humains ont été retrouvés dans un parc situé à quinze minutes en voiture de chez Luka Rocco Magnotta. Sans citer leur source - qui pourrait être le "dépeceur" lui-même -, les enquêteurs canadiens expliquent qu'ils ont été mis sur cette piste par "une information dans le dossier Magnotta". Les restes "n'étaient pas dans l'eau, mais près de l'eau", précise Anie Lemieux.

La famille de la victime prévenue

Dimanche, la police a bouclé un large périmètre autour du lieu de la découverte pour empêcher la presse d'approcher, tandis que d'autres zones de ce parc d'une centaine d'hectares étaient toujours ouvertes au public, qui pique-niquait sans rien soupçonner, détaille lapresse.ca.

Des analyses vont être effectuées sur ces restes humains. En attendant les résultats, la famille de Lin Jun a été tenue informée de la découverte.

Avant de prendre un vol pour Paris, le 26 mai, Luka Rocco Magnotta avait envoyé les pieds et les mains de la victime, Lin Jun, par colis postal au siège du Parti conservateur canadien et à celui du Parti libéral, à Ottawa, ainsi qu'à deux écoles de Vancouver.

Magnotta plaide non coupable

La découverte du pied et de la main envoyés à Ottawa avait rapidement permis à la police de Montréal d'établir qu'ils correspondaient au tronc de la victime, retrouvé dans une valise près de l'endroit où habitait Magnotta à Montréal.

Interpellé dans un cyber-café de Berlin le 4 juin, le "dépeceur" a été rapatrié d'Allemagne le 18 juin pour être jugé. L'ancien acteur de film pornographique a ensuite plaidé non coupable des cinq chefs d'accusation retenus devant la justice de Montréal. Son avocat a réclamé des examens psychiatriques pour son client avant toute nouvelle audience.