Des pluies torrentielles en Colombie font 19 morts

  • A
  • A
Des pluies torrentielles en Colombie font 19 morts
@ LUIS ROBAYO / AFP
Partagez sur :

La météo catastrophique a provoqué des inondations et des glissements de terrain, dans une région très pauvre de la Colombie.

Des pluies torrentielles affectant la Colombie ont fait 19 morts cette semaine, dont 17 dans des glissements de terrain à Manizales selon un nouveau bilan, et deux lors d'inondations dans le département du Choco, ont annoncé vendredi les autorités.

Alerte orange décrétée. Le président Juan Manuel Santos, qui dirige personnellement les secours depuis la meurtrière coulée de boue qui a dévasté la ville de Mocoa le 31 mars, a ordonné à l'Unité de gestion du risque de catastrophe (UNGRD) de se rendre dans le Choco (nord-ouest) "afin d'apporter appui et assistance" aux habitants, selon un message sur Twitter. L'armée a précisé que "l'alerte orange" avait été décrétée par les autorités locales suite à des crues qui touchent sept communes de ce département, le plus pauvre du pays sur la côte pacifique. Les inondations y ont fait deux morts, trois blessés et affectent 400 familles, selon la Croix-Rouge colombienne.

Des glissements de terrain. À Manizales, chef-lieu du département de Caldas (centre-ouest), des glissements de terrain, provoqués mercredi par de fortes précipitations, ont fait 17 morts, une disparue et 23 blessés. Quelque 500 familles sont sinistrées et 489 autres ont dû être évacuées, selon le dernier bilan diffusé par l'UNGRD, qui mercredi avait fait état de 11 morts et 20 disparus.

La gigantesque coulée de boue qui a détruit plusieurs quartiers de Mocoa, dans le sud du pays, au cours de la nuit du 31 mars, a fait 323 morts et plus d'une centaine de disparus. Selon une étude de l'Université Nationale, publiée après cette tragédie, 385 sites de Colombie présentent des risques de glissements de terrain.