Des ossements utilisés à des fins sexuelles

  • A
  • A
Des ossements utilisés à des fins sexuelles
@ MaxPPP
Partagez sur :

Une Suédoise est poursuivie pour avoir amassé des os humains utilisés pour des activités sexuelles.

Une Suédoise est poursuivie pour avoir amassé chez elle des ossements humains dont elle se servait pour des activités sexuelles, a annoncé mardi le parquet. Cette femme de 37 ans sans emploi, avait dans son appartement de Göteborg au moins six crânes, une colonne vertébrale et "un grand nombre d'autres ossements", selon l'acte d'inculpation.

Elle avait reconstitué un squelette sur le plancher de son appartement, selon un journal local. Elle est accusée d'avoir utilisé ces os "pour diverses activités sexuelles" qui ne sont pas décrites.

Arrêtée en septembre, elle est poursuivie en vertu d'une loi qui punit de deux ans d'emprisonnement les "violations du repos des morts". Les pièces au dossier comprennent deux CD intitulés "Ma nécrophilie" et "Ma première expérience", dont le contenu n'a pas été révélé par la justice. Les enquêteurs ont aussi trouvé, dissimulés dans une cache, des photos d'une morgue, une lampe frontale, des sacs mortuaires et une perceuse.