Des milliers de personnes fuient un incendie dans un camp de migrants grec

  • A
  • A
Des milliers de personnes fuient un incendie dans un camp de migrants grec
Des centaines de migrants avaient déjà dû évacuer le camp de Moria lorsqu'un incendie s'était déclaré début juin@ STR / AFP
Partagez sur :

L'incendie, loin d'être le premier sur l'île de Lesbos, pourrait être d'origine criminelle.

Des milliers de migrants ont fui lundi soir le camp de Moria sur l'île de Lesbos en raison d'un incendie apparemment volontaire, a indiqué la police. "Entre 3.000 et 4.000 migrants ont fui le camp de Moria", a déclaré à l'AFP une source policière, soulignant que des vents puissants attisaient les flammes. Il a indiqué n'avoir "aucun doute" sur l'aspect volontaire de l'incendie.



Des milliers de réfugiés en attente. Ce n'est pas la première fois que des incidents éclatent dans le camp surpeuplé, mais jamais il n'a encore fallu procéder à une telle évacuation. Il y a actuellement 5.650 réfugiés et migrants sur l'île de Lesbos pour 3.500 places d'hébergement, selon les statistiques publiées lundi par le gouvernement. La plupart sont bloqués là depuis l'entrée en vigueur de l'accord entre l'Union européenne et la Turquie le 20 mars, prévoyant le renvoi systématique en Turquie des arrivés depuis cette date. La plupart cependant ont demandé l'asile et attendent sur l'île l'issue de leur démarche, ce qui peut prendre des mois.

Environ 150 mineurs hébergés dans le camp ont été évacués vers un camp réservé aux enfants sur l'île, a ajouté cette source. Il y a désormais plus de 60.000 migrants et réfugiés en Grèce.