Des milliers de manifestants à Paris pour le droit à l'IVG en Espagne

  • A
  • A
Des milliers de manifestants à Paris pour le droit à l'IVG en Espagne
@ Reuters
Partagez sur :

MANIF - A Madrid, des milliers de personnes ont défilé contre un projet de loi qui supprime le droit à l'interruption volontaire de grossesse. A Paris aussi.

L'INFO. Plusieurs milliers de personnes ont défilé samedi dans les rues de Madrid contre le projet du gouvernement conservateur espagnol de restreindre le droit à l'avortement. Les manifestants ont afflué de l'ensemble du pays, en autocar et en train, pour former le plus important rassemblement à ce jour sur cette question. 

Des centaines de femmes, descendues de train à la gare d'Atocha, ont ainsi défilé en direction du siège du parlement. "C'est un pas en arrière. Nous retournons 30 ans en arrière. Nous espérons vraiment qu'ils modifieront ce projet de loi lors
du débat parlementaire; c'est pourquoi nous sommes ici", a déclaré Pilar Abad, une femme de 58 ans, dans la foule des manifestantes.

Quelle loi ? Le projet de loi contesté supprime le droit à l'IVG en Espagne et n'autorise l'avortement qu'en cas de danger prouvé pour la vie ou la santé physique ou psychologique de la femme, ou après un viol ayant fait l'objet d'une plainte préalable. La malformation du foetus n'est plus reconnue comme une raison valable. Adopté fin décembre par le gouvernement conservateur de Mariano Rajoy, ce texte supprime celui de 2010, voté sous l'ancien gouvernement socialiste, qui autorisait l'avortement jusqu'à 14 semaines de grossesse pour toutes les femmes sans justification et jusqu'à 22 semaines en cas de malformation du fœtus ou de grave danger physique ou psychique pour la mère. 

Mariano Rajoy a laissé entendre récemment qu'il était ouvert à une modification du projet de loi, à la suite de critiques émanant du PP même, qui lui reprochaient de ne pas avoir recherché un consensus au sein du parti et de se placer en porte-à-faux avec l'opinion publique. Selon les sondages, 80% des Espagnols, y compris des catholiques pratiquants, sont favorables à l'IVG.

IVG Espagne 930

© Reuters

Des manifestations partout en Europe. Ailleurs en Europe, des manifestations sont également prévues, notamment à Paris et d'autres villes de France, Londres, mais aussi Edimbourg, Lisbonne ainsi qu'en Amérique latine, en Argentine et en Equateur, selon les organisateurs.Plusieurs centaines de personnes - 2.000 selon les organisateurs - ont déjà manifesté mercredi soir à Bruxelles contre le projet de loi espagnol.

Dans la capitale française, les participants ont défilé jusqu'à l'ambassade d'Espagne pour "soutenir le combat des femmes espagnoles" avec le soutien de 80 associations, syndicats et partis écologistes et de gauche. Des rassemblements ont également eu lieu dans une vingtaine de villes de province, dont Bordeaux, Marseille, Montpellier, Nantes, Strasbourg et Toulouse, selon le Planning familial. Anne Hidalgo, candidate socialiste à la mairie de Paris, a participé à la manifestation parisienne aux côtés de Corinne Lepage, présidente de Cap 21. Arlette Laguiller, ex-dirigeante de Lutte ouvrière et Olivier Besancenot, fondateur du Nouveau parti anticapitaliste (NPA) étaient également présents.

sur le même sujet, sujet,

SONDAGE - IVG : 8 Français sur 10 approuvent la majorité

DECLA - Le pape soutient la "Marche pour la vie"

MEDIAS - "Elle" s'engage pour le droit à l'IVG

LOI - IVG : la notion de "détresse" disparaît