Des météorites s'abattent sur la Russie

  • A
  • A
Des météorites s'abattent sur la Russie
@ Reuters
Partagez sur :

VIDÉO- Ce phénomène a fait de nombreux dégâts dans l'Oural et près d'un millier de blessés.

L'INFO. La Nasa traque de très près un astéroïde de 45 mètres de diamètre, censé frôler la Terre aujourd'hui. Mais vendredi, c'est un tout autre phénomène qui a semé la panique parmi la population. Une pluie de météorites, causée par la destruction d'un autre météorite au-dessus de la région russe de l'Oural, accompagnée de violentes explosions, a soufflé les fenêtres dans plusieurs localités. Près d'un millier de personnes ont été blessées.

Que voit-on ? Des vidéos placées par des habitants sur Internet ont montré des météorites incandescentes traversant le ciel à basse altitude, leur trajectoire semblant indiquer une collision proche avec le sol. Sur une autre vidéo, des habitants dont certains sont sortis de chez eux torse nu, observent le même phénomène au-dessus de leur immeuble, alors que des explosions se font entendre :

RT a collecté plusieurs vidéos d'internautes :

"Un météorite s'est désintégrée au-dessus de l'Oural, brûlant partiellement dans les couches basses de l'atmosphère. Des fragments du météorite ont atteint la Terre et sont tombés dans des zones peu habitées de la région de Tcheliabinsk", a indiqué l'antenne locale du ministère russe des Situations d'urgence dans un communiqué. Selon la même source, l'onde de choc a soufflé les vitres "des étages supérieurs des immeubles".

Quelques photos postées sur Twitter :





De nombreux blessés. "Le nombre de blessés est d'environ 950", a déclaré le gouverneur, de la région de Tcheliabinsk, Mikhaïl Iourevitch, cité par l'agence publique Ria Novosti, essentiellement par des éclats de verre, les fenêtres ayant été soufflées par l'onde de choc.

De nombreux bâtiments détruits :

20.000 hommes mobilisés. Le ministère des Situations d'urgence a indiqué avoir mobilisé 20.000 hommes, placés en état d'alerte, et trois avions ou hélicoptères pour inspecter les territoires. Le ministère a appelé la population à ne pas céder à la panique.

"Il n'y a pas d'évacuation de la population, le niveau de radioactivité est dans la norme. Nous vous demandons instamment de ne pas céder à la panique", a indiqué l'antenne locale du ministère sur son site. Le phénomène a également été observé au Kazakhstan, selon les agences.