Des journalistes entrent à Buckingham grâce à un chauffeur de la reine

  • A
  • A
Des journalistes entrent à Buckingham grâce à un chauffeur de la reine
Partagez sur :

Deux journalistes anglais, se faisant passer pour des hommes d’affaires du Proche-Orient, ont pu entrer dans l'enceinte du palais de Buckingham à Londres sans être contrôlés, grâce à un chauffeur de la reine moyennant finances. Il a été suspendu dimanche.

Deux journalistes de News of the World ont pu pénétrer vendredi dans l'enceinte du palais de Buckingham à Londres en remettant 1.000 livres (1.138 euros) en liquide à un chauffeur. Dans une vidéo publiée sur le site de l’hebdomadairepopulaire dominical, on peut voir comment le chauffeur a laissé entrer les deux journalistes qui se sont fait passer pour de riches hommes d'affaires du Proche-Orient.

Sans contrôle d'identité ni fouille, les deux hommes sont entrés dans les Royal mews, un garage qui abrite les véhicules et les carrosses utilisés par la reine Elizabeth II. L'un d'eux a même été filmé en train de prendre place dans la Bentley spécialement équipée que la reine utilise dans ses déplacements officiels. Le chauffeur de la maison royale a été suspendu dimanche.

La sécurité de Buckingham a été éprouvée à plusieurs reprises ces dernières années. En 2003, un journaliste du Daily Mirror s'était fait embaucher comme valet avec de fausses références et avait eu accès à la table où la reine prend son petit-déjeuner et à la chambre prévue pour l'ex-président américain George W. Bush lors d'une visite d'Etat.

Mais l'intrusion la plus dangereuse remonte à mars 1982 lorsque Michael Fagan avait atteint la chambre de la reine, qui s'était réveillée pour trouver l'homme assis sur son lit.