Des inédits de Jackson qui pourraient valoir de l'or

  • A
  • A
Des inédits de Jackson qui pourraient valoir de l'or
Partagez sur :

Roi de la pop, Michael Jackson a été de son vivant une poule aux oeufs d'or pour les labels. Il pourrait rapporter davantage après sa mort.

"Sur chaque album de Michael Jackson, il y avait au moins deux fois plus de titres finis en plus de ce qui est sorti dans le commerce. Parfois, il a pu plancher sur 60 chansons différentes. Et il avait un tel niveau d’exigence qu’il ne gardait que les dix meilleures", expliquait Olivier Cachin, dimanche dans les colonnes du quotidien Le Parisien. Parmi ces morceaux inédits, certains sont déjà accessibles sur le net. C'est le cas notamment de Serious effect, mis en ligne il y a deux ans par des internautes :

Autre titre qui pourrait intéresser les labels et qui ne figure sur aucun album de l'icône de la pop : If You Don't Love Me, vu près de 300.000 fois dans cette version clip réalisée par un fan.

Autre trésors, le duo avec Freddie Mercury de Queen intitulé State of Shockqui date de l’époque Thriller, en 1982, et que Michael Jackson a finalement sorti en compagnie de Mick Jagger, détaille Olivier Cachin sur Europe 1 mardi matin, ajoutant, "il existe aussi un enregistrement avec Lenny Kravitz, un autre avec Lauryn Hill des Fugees de l’époque de son dernier disque Invincible", en 2001.

A noter également qu' AEG, promoteur des 50 concerts londoniens que devait donner Michael Jackson à partir du 13 juillet, détient l'enregistrement complet, audio et vidéo, des répétitions du spectacle, un matériel qui représente un mine d'or, d'autant que Michael Jackson n'a jamais publié d'album ou de concert enregistrés en direct. "Nous avons plus de 100 heures d'images, tournées en haute définition, de la moindre minute de réunion, d'audition ou de répétition", a déclaré Randy Phillips, patron AEG Live. "C'est vraiment le dernier travail d'un génie du 20è siècle".

Dans les 10 jours qui ont suivi la mort du "roi de la pop", les ventes de disques de Michael Jackson ont explosé aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne. Mercredi dernier, les albums du chanteurs occupaient neuf des dix premières places du classement Top Pop Catalog Album du magazine professionnel Billboard. Dans la semaine du 21 au 28 juin, l'album Number Ones était en tête des ventes, avec 108.000 exemplaires, suivi de The Essential Michael Jackson (102.000 ex.) et Thriller (101.000 ex.).

"La domination de Michael Jackson sur le classement Top Pop Catalog Album est quelque chose que nous n'avons vu dans aucun classement Billboard, que ce soit avant ou après une disparition", a déclaré au New York Times Silvio Pietroluongo, directeur des classements de Billboard.

Pour les professionnels de l'industrie du disque "l'effet Jackson" sur les ventes pourrait encore durer plusieurs mois. En Grande-Bretagne, le distributeur HMV a signalé une multiplication par 80 de la demande de disques "presque du jour au lendemain", du jamais vu chez un artiste, même Elvis Presley ou John Lennon.

Des vidéos inédites pourraient aussi se retrouver dans le commerce. "Il faut bien comprendre que toute la vie de Michael Jackson a été filmée", explique Oliver Cachin. De quoi assurer là aussi quelques recettes. La société de l’artiste espérait engranger 450 millions de dollars de bénéfices sur la tournée qui devait s’étaler sur plus de trois ans.

> Michael Jackson sera enterré mardi à Los Angeles