Des femmes dans les sous-marins anglais

  • A
  • A
Des femmes dans les sous-marins anglais
Les femmes pourront servir sur les sous-marins de la Royal Navy dès 2013.@ REUTERS
Partagez sur :

Pour la première fois elles vont être autorisée à servir dans les submersibles britanniques.

L’exclusivité masculine est une nouvelle fois chamboulée dans l’armée. Chez nos voisins d’outre-Manche, la gent féminine est en passe d’être autorisée dans les sous marins de la Royal Navy. Une petite révolution dans l’armée britannique.

Les officiers puis les matelots

Les premières recrues à embarquer sur les bâtiments submersibles seront des femmes-officiers. Elles devraient intégrer les bâtiments de type Vanguard à propulsion nucléaire à compter de la fin 2013, a annoncé jeudi à Londres le ministre de la Défense Philip Hammond. Ces officiers féminins devraient être suivis par des femmes matelots à partir de 2015.

D’autres sous marins devraient également accueillir des femmes. Il s’agit des bâtiments de dernière génération baptisés Astute. Cette intégration devrait elle aussi avoir lieu à partir de 2015.

"Nous accordons une grande importance à notre histoire et à nos traditions, mais nous n'en serons pas esclaves", a souligné le ministre en annonçant sa décision, soulignant que la Royal Navy a toujours été "à la pointe de l'innovation".

18 mois d’expertise

L’arrivée des femmes dans les sous marins anglais ne s’est pourtant pas faite en un jour. Cette mesure fait suite à une expertise menée pendant 18 mois par la marine britannique pour en mesurer les implications juridiques, sociales, techniques, financières et pratiques, ainsi que sur le plan sanitaire.

Les femmes avaient jusqu'à présent été tenues à l'écart des sous-marins en raison notamment des craintes relatives au niveau élevé de dioxyde de carbone, particulièrement nuisible à l'organisme féminin.

Mais des recherches menées par l'Institut britannique de la médecine navale ont conclu que ces précautions étaient infondées.

La peur des scandales sexuels

L’autre frein à l’intégration des femmes dans les sous-marins était surtout de nature sexuel. En effet, les sous-marins nucléaires ont une capacité d’autarcie relativement longue et les marins se retrouvent alors enfermés dans cet espace clos pendant parfois plusieurs mois. Certains avaient donc exprimé la crainte que la marine ne soit confrontée à des scandales sexuels avec l’arrivée de la mixité.

Reste que les femmes servent depuis 1990 dans la Royal Navy et 9% du personnel environ est aujourd'hui féminin. Les Etats-Unis ont autorisé l'an dernier la présence de femmes à bord des sous-marins. Celle-ci est en revanche toujours interdite en France.