Des Européens cibles d'une attaque en Egypte

  • A
  • A
Des Européens cibles d'une attaque en Egypte
@ TAMER HASSAN / AFP
Partagez sur :

Le ministre égyptien du Tourisme se rend samedi à Hourghada, station balnéaire très prisée sur les bords de la mer Rouge où trois touristes européens ont été blessés.

Vendredi soir en Egypte, deux hommes ont attaqué un hôtel au bord de la mer rouge, à Hurghada, un des hauts lieux de la plongée. Trois touristes étrangers ont été blessés, un des assaillants a été tué et l'autre intercepté par la police. Le ministre égyptien du Tourisme se rendra samedi à Hurghada, "au chevet des touristes blessés", a indiqué le ministère.

Ils ne portaient pas de ceinture explosive. Les deux hommes ont voulu entrer, armés de couteaux, au Bella Vista, un hôtel 4 étoiles situé dans la rue principale d'Hurghada, où tous les magasins et les bars sont concentrés. Avant d'être neutralisé, ils ont blessé trois touristes : un Suédois et deux Autrichiens, dont la vie n'est pas en danger. Le ministère de l'Intérieur affirmé depuis vendredi que les assaillants étaient armés de couteaux et d'une "arme sonore", assurant qu'ils ne portaient pas de ceinture explosive comme cela avait été auparavant indiqué.  

Peu de touristes étaient présents. Le premier assaillant, un jeune homme de 21 ans, a été abattu par la police égyptienne, tandis que le second a été grièvement blessé. Sur une vidéo publiée sur internet, on peut voir l'assaillant blessé recevant une réanimation cardiorespiratoire et étant interrogé sur son identité. L'hôtel a été évacué et toute la zone inspectée pour vérifier qu'il n'y avait pas d'explosifs. Heureusement, c’est la basse saison en Egypte et il y a assez peu de touristes dans cette station balnéaire de la Mer rouge, extrêmement prisée pour ses sites de plongée.

Il y a seulement 48 heures, une autre attaque avait visé des touristes en Egypte. Au Caire, un bus d'Israéliens avait été mitraillé, sans faire de blessés. Un attentat revendiqué par l'organisation Etat islamique. Jusqu'ici, les plages d'Hurghada apparaissaient comme un des seuls lieux tranquilles, éloignés des troubles du Sinaï et de la capitale. Après l'explosion de l'avion russe il y a trois mois à Charm el sheikh, plusieurs compagnies avaient décidé de transférer leurs touristes vers Hurghada.