Des espions britanniques à deux pas du bureau de Merkel

  • A
  • A
Des espions britanniques à deux pas du bureau de Merkel
@ REUTERS
Partagez sur :

Le Royaume-Uni disposerait d'une station d'écoutes sur son ambassade à Berlin, selon le quotidien The Independant.

L’info. L’effet Snowden fait encore des émules. Des documents transmis par l'ex-consultant de la NSA américaine et des photographies aériennes "suggèrent" que le Royaume-Uni dispose d'un système d'espionnage sur le toit de son ambassade à Berlin, a rapporté mardi le quotidien britannique The Independent.

Les documents de la NSA divulgués ces derniers mois "montrent que l'agence britannique GCHQ, avec les Etats-Unis et d'autres partenaires clés, gère un réseau de stations d'espionnage depuis des bâtiments diplomatiques dans le monde, qui interceptent des données dans les pays hôtes", écrit le journal.

Une station d’écoute à deux pas du bureau de Merkel. Ces documents, poursuit le quotidien, "en conjonction avec des photographies aériennes et des informations sur les activités passées d'espionnage en Allemagne, suggèrent que la Grande-Bretagne gère sa propre station d'écoute secrète à un jet de pierre du parlement allemand (...) et des bureaux d'Angela Merkel à la chancellerie, en utilisant des équipements de haute technologie sur le toit de l'ambassade".

Selon le quotidien, une station d'écoute américaine similaire sur le toit de l'ambassade des Etats-Unis à Berlin, à moins de 150 m des locaux diplomatiques britanniques, a apparemment fermé la semaine dernière à la suite des révélations sur une surveillance présumée du téléphone portable de la chancelière Angela Merkel.

Des images infrarouges parlantes. Le journal s'appuie sur "des images infrarouge de la télévision allemande ARD", prises les 24 et 25 octobre, qui "semblent montrer que l'équipement d'espionnage de l'ambassade américaine (...) a été désactivé", écrit le journal. La première chaîne de télévision publique allemande ARD a diffusé le 27 octobre des images du toit de l'ambassade américaine, située près du parlement, et des ambassades britannique, française ou russe, prises avec une caméra thermique et qui montrent des dégagements de chaleur en provenance notamment du dernier étage. Selon ARD, ce dernier étage pourrait abriter un centre d'écoutes.

Le même matériel que pendant la guerre froide. Mais "les autorités allemandes semblent ne pas avoir remarqué - ou protesté contre - une potentielle unité parallèle de surveillance sur le toit de l'ambassade britannique", poursuit The Independent, publiant une photo aérienne montrant un cylindre blanc sur le toit d'un bâtiment désigné comme un poste d'écoutes de GCHQ. Le journal estime que cette structure a "une ressemblance frappante avec les équipements d'espionnage utilisés par GCHQ pendant la Guerre froide depuis Berlin ouest". Interrogée par l'AFP, une porte-parole de Downing Street s'est refusée à tout "commentaire sur des questions de renseignement".

 
sur le même sujet

ZOOM- L’Europe espionne autant que la NSA " >EMISSION - Les écoutes du Pape par la NSA
ZOOM - L’Europe espionne autant que la NSA
Merkel sur écoute : Snowden est prêt à témoigner