Des détecteurs de cendres sur les avions

  • A
  • A
Des détecteurs de cendres sur les avions
@ MAXPPP
Partagez sur :

La compagnie aérienne Easyjet a annoncé qu’elle testerait ce système infrarouge sur un appareil.

La compagnie aérienne britannique Easyjet a annoncé vendredi qu’elle équiperait très prochainement un de ses avions A340 d'un détecteur de cendres. Si cet essai s’avère concluant, elle équipera douze de ses appareils de cette technologie baptisée AVOID (détecteur et identificateur embarqué d’objets volcaniques). Le détecteur est capable d’alerter les pilotes de la présence d’un nuage de cendres à 100 km, et d’ajuster en conséquence leur trajectoire pour l’éviter.

"Cette technologie pionnière est l'arme fatale qui permettra de reléguer les perturbations à grande échelle dues aux nuages de cendres aux oubliettes de l'histoire", a indiqué »Andy Harrison, directeur général de la compagnie low cost.

Une technologie infrarouge

Une technologie développée par Fred Pata, un chercheur de l’institut norvégien pour la recherche aérienne (NILU). Le détecteur fonctionne grâce à une technologie infrarouge, qui transmet des renseignements précis sur le niveau de cendres dans l’air aux pilotes et à la tour de contrôle. "AVOID améliore les modèles théoriques dont l'on dispose sur les nuages de cendres volcaniques avec l'apport de données en direct " a expliqué M. Pata dans un communiqué.

Avant le mois d’avril dernier, les détecteurs de fumée volcanique n’intéressaient pas vraiment les compagnies aériennes. Mais le volcan Eyjafjöll est passé par là, et les compagnies cherchent désormais un moyen technique d’éviter une paralysie du ciel en cas de nouveau nuage volcanique. Les différents nuages causés par le volcan islandais ont déjà coûté entre 50 et 75 millions de livres ses pertes (60 à 90 millions d'euros) à Easyjet.