Des centaines de milliers de personnes à la Gay Pride de Cologne, trois semaines après l'attentat d'Orlando

  • A
  • A
Des centaines de milliers de personnes à la Gay Pride de Cologne, trois semaines après l'attentat d'Orlando
@ Maja Hitij / dpa / AFP
Partagez sur :

Plusieurs centaines de milliers de personnes ont défilé dimanche lors de la traditionnelle Gay Pride de Cologne dans l'ouest de l'Allemagne, marquée cette année par la tuerie d'Orlando.

C'est une gay pride pas comme les autres qui s'est déroulée cette année à Cologne en Allemagne. En mémoire des victimes du massacre d'Orlando revendiqué par l'organisation Etat islamique (EI), les drapeaux aux couleurs arc-en-ciel avaient été mis en berne et certains manifestants arboraient des pancartes: "We are Orlando" ("Nous sommes Orlando") ou portaient des T-shirts: "Love is not a crime" ("l'amour n'est pas un crime").

Respect et chagrin. La vice-présidente du Bundestag, la chambre basse du Parlement, l'écologiste Claudia Roth, a souligné dans un discours: "Nous portons des rubans noirs, n'oublions pas Orlando". "Nous voulons exprimer notre respect et notre chagrin à toutes les victimes", a de son côté expliqué le responsable de l'organisation du défilé, Jörg Kalitowitsch. "Orlando est dans la discussion en ce moment, et c'est pourquoi nous nous en servons comme une occasion - même s'il s'agit malheureusement d'une bien triste occasion - pour montrer qu'il y a partout, y compris en Allemagne, des victimes d'attaques" commises contre les homosexuels, a-t-il ajouté.

950.000 personnes selon les organisateurs. Les organisateurs ont assuré ces dernières années que le défilé annuel bariolé et musical dans la capitale rhénane était le plus important en Europe. En Allemagne, Cologne est souvent présentée comme la capitale des gays et lesbiennes en raison notamment de sa tradition de tolérance. Selon le porte-parole de la manifestation, Nils Schmidt, jusqu'à 950.000 personnes ont manifesté.

Le 12 juin, 49 personnes ont été tuées et une cinquantaine blessées à Orlando quand un Américain d'origine afghane de 29 ans a ouvert le feu à l'intérieur d'une boîte de nuit emblématique de la communauté gay. L'attentat a été revendiqué par l'organisation Etat islamique.