Des armes chimiques en Libye ? "Peu probable"

  • A
  • A
Des armes chimiques en Libye ? "Peu probable"
@ Maxppp
Partagez sur :

Kadhafi pourrait-il utiliser des armes chimiques contre sa population ? Eléments de réponse.

Le leader libyen est-il capable du pire ? Alors que les manifestants continuent de réclamer le départ de Mouammar Kadhafi, l’hypothèse d’un recours aux armes chimiques pour mater la contestation est de plus en plus évoquée dans les médias. Ce scénario est-il réaliste ? Europe1.fr a posé la question à Camille Grand, directeur de la Fondation pour la recherche stratégique.

Europe1.fr : comment la communauté internationale s'est-elle confrontée à la question des armes chimiques en Libye ?
Camille Grand : En 2003, la Libye a reconnu qu'elle possédait un programme important d 'armes chimiques, dont du gaz moutarde. En signant la convention d’interdiction des armes chimiques, après une longue négociation avec les Américains et les Britanniques, elle s'est engagée à les détruire dans l'immédiat. Donc depuis cette date, le programme est officiellement démantelé.

Europe1.fr : est-ce tout de même probable qu'elle détienne encore des armes chimiques ?
Camille Grand : Kadhafi a quand même été assez surveillé par les Américains et les Britanniques qui n’ont pas signé l'accord à la légère. Est-ce qu'il a triché concernant des stocks clandestins ? C’est une inconnue. Mais il est formellement possible qu’il existe quelque part des stocks résiduels et que leur destruction soit attendue dans l’année qui vient.

Europe1.fr : techniquement, l’utilisation de ces armes est-elle possible ?
Camille Grand : la fabrication du gaz moutarde n’est pas très compliquée. Comme on sait que les Libyens avaient le savoir-faire, il ne s’agit pas d’une rumeur totalement infondée. Mais officiellement, leur programme est démantelé et ils ne sont plus autorisés à en avoir et à en utiliser dans quelques circonstances qui soient.

Europe1.fr : avec le contexte actuel, ce recours est inenvisageable ?
Camille Grand : ce serait un cas un peu extrême. Avec le caractère assez dément des déclarations de Kadhafi, qui envisage, dans son délire de fin de règne, toutes les possibilités, ça n’est pas exclu. Mais techniquement, ça ne paraît pas évident qu’il y ait des stocks suffisants, disponibles pour les forces du colonel Kadhafi. Je pense donc que leur utilisation reste improbable.

Europe1.fr : la thèse d’un recours aux armes chimiques par Kadhafi relève-t-elle plutôt du "fantasme" ?
Camille Grand : l’hypothèse d’un emploi contre sa propre population dans les jours qui viennent ne paraît vraiment pas évidente dans la mesure où ça suppose que beaucoup de conditions soient réunies.