Des animaux dangereux en fuite dans l'Ohio

  • A
  • A
Des animaux dangereux en fuite dans l'Ohio
Sur les routes de la région, un message d'alerte était diffusé sur des panneaux électroniques: "Attention aux animaux exotiques, restez dans votre véhicule, appelez le 911 si vous en voyez".@ Reuters
Partagez sur :

Des dizaines d'ours, de lions et de loups ont été relâchés d'une ferme, semant la panique générale.

Stupeur dans l'Ohio. Une soixantaine d'animaux sauvages, dont des lions, des tigres, des ours et des loups, ont été relâchés d'une réserve privée par leur propriétaire, donnant lieu à une vaste chasse dans les campagnes de cet Etat des Etats-Unis mercredi. Mercredi soir, 49 animaux avaient été capturés par les policiers ou abattus. Parmi eux, un tigre "extrêmement agressif", deux ours grizzly. Un singe reste porté disparu mais il a peut-être été dévoré par un lion.

"L'Arche de Noé version sauvage"

"C'est l'Arche de Noé version sauvage", a confié à Europe 1 un officier de police. Plusieurs fauves ont été abattus par les policiers mercredi. Des employés du zoo voisin, à Columbus, ont été recrutés pour prêter main forte aux policiers, forcés de tuer les bêtes "à bout portant". "Toutes ces bêtes sont carnivores. Nous parlons de lions, de tigres, d'ours : ils sont tous dangereux, surtout maintenant qu'ils ont quitté les cages dans lesquelles ils ont l'habitude d'être", a expliqué le vice-directeur du zoo de Columbus.

Pendant les recherches nocturnes, les autorités avaient donné ordre de tirer à vue sur les bêtes en fuite et recommandé aux habitants de ne pas sortir de chez eux. Par mesure de précaution, les écoles de la région sont restées fermées mercredi.

Le propriétaire avait fait de la prison

L'alerte avait été donnée mardi après-midi quand la police du comté de Muskingum a commencé à recevoir des appels paniqués d'habitants qui ont vu passer des ours et des loups dans leur jardin.

Le propriétaire de ces animaux, Terry Thompson, avait ouvert les cages et les enclos avant de se donner la mort mardi soir dans sa ferme. L'homme avait été libéré de prison trois semaines avant, après avoir purgé une peine d'un an pour détention illégale d'armes.

Selon un journal local, le Columbus Dispatch, des agents du FBI avaient fait une descente dans la réserve en juin 2008, y saisissant plus de 100 armes à feu, et le défunt Thompson avait déjà payé des amendes pour avoir laissé ses animaux errer en liberté. D'après une voisine de Terry Thompson , la femme de ce dernier  l'aurait quitté peu de temps avant le drame. Cette voisine, dont les parents possèdent une ferme, a confié que l'homme venait souvent chez eux pour récupérer du bétail mort pour nourrir ses bêtes. "Sur la peau, il avait des marques de coups de griffe".