Des abus sexuels étouffés chez les scouts britanniques

  • A
  • A
Des abus sexuels étouffés chez les scouts britanniques
@ Reuters
Partagez sur :

La plus importante association de scouts britanniques a caché pendant près de deux ans des abus sexuels, a révélé mercredi la BBC. 

Après les scouts américains en 2012, c’est au tour des scouts britanniques d’être touchés par un scandale de pédophilie. La BBC a révélé mercredi que pendant près de deux ans, la UK Scout Association avait étouffé des affaires d’abus sexuels. Pour ce faire, cette association a acheté le silence des victimes en leur versant plus de 630.000 euros. Explications.

>> LIRE AUSSI : scandale sexuel chez les Boy Scouts 

Des plaintes dès 2012. Selon la BBC, des plaintes pour abus sexuels ont été déposées dès octobre 2012. Une cinquantaine de personnes aurait saisi la justice à ce jour. Mais, "ce n’est que le sommet de l’iceberg", a affirmé le cabinet juridique Nolt Burden Kemp, qui représente une partie des victimes, à la BBC. 

Acheter le silence. Pour étouffer ces plaintes, l’UK Scout Association aurait déboursé 500.000 livres pour faire taire les victimes, soit 630.000 euros. La BBC a pu rencontrer l’une d’entre elles. Cette dernière, qui a souhaité garder l’anonymat, affirme avoir été abusée dans les années 1980 par un chef scout. "J’en étais malade et dégoûté. Je voulais que tout cela s’arrête mais je ne savais pas comment y mettre un terme", a-t-elle confié au média britannique. Cette victime a préféré obtenir une compensation financière de 45.000 livres en 2011 de l’association scout plutôt que de porter plainte publiquement. Cette somme lui a permis de financer une thérapie afin de surmonter les traumatismes présumés. 

Le timide mea-culpa des responsables scouts. Jusqu’à présent, la position officielle de l’UK Scout Association était qu’elle n’avait pas à verser d’indemnités puisque les auteurs d’abus sexuels supposés étaient des bénévoles, non des employés. Le porte-parole de l’association a fait marche arrière mercredi face aux révélations de la BBC. "Nous présentons nos excuses à tous ceux qui ont été abusés quand ils étaient scouts. La protection des jeunes scouts est notre absolue priorité", a-t-il ainsi déclaré. 

Une affaire qui tombe mal. "Cette affaire tombe au pire moment pour une association victime de la désaffection de la jeunesse", écrit Marc Roche, journaliste spécialiste du Royaume-Uni, dans Le Point. Malgré les 400.000 jeunes et 104.00 adultes du mouvement présidé, qui plus est, par la reine Elizabeth II en personne, les scouts n’intéressent plus grand monde en Angleterre. Selon un sondage récent cité par Marc Roche, seulement 3% des Britanniques ont encore un lien avec le scoutisme. "La chute du militantisme associatif dans une société de plus en plus individualiste, la crise des Eglises, la séparation garçons-filles chez les scouts catholiques et l’image bourgeoise du mouvement expliquent ces difficultés", conclut le journaliste.