Derrick Bird n’a pas tiré au hasard

  • A
  • A
Derrick Bird n’a pas tiré au hasard
@ REUTERS
Partagez sur :

Le chauffeur de taxi, qui a tué 12 personnes en Angleterre mercredi, a visé plusieurs proches.

Petit à petit, l’enquête sur Derrick Bird avance. Ce chauffeur de taxi de 52 ans a semé la terreur mercredi, pendant plus de trois heures dans la région des Lacs, au nord-ouest de l’Angleterre, tuant 12 personnes et en blessant 11 autres. Avant de se suicider. Décrit comme un homme sans histoires, Derrick Bird est plus complexe qu'il n'y paraît.

Il a tué son frère jumeau

Une certitude : Derrick Bird n’a pas ouvert le feu au hasard. Parmi ses premières victimes, se trouvent son frère jumeau, David, le notaire de la famille ainsi qu’un collègue, chauffeur de taxi comme lui.

Mais les enquêteurs se gardent bien dans l’immédiat de confirmer le scénario d’une vengeance professionnelle. Les trois filles du frère jumeau du tireur ont pour leur part assuré qu'il "n'existait absolument aucune querelle familiale", rapporte The Times.

Les médias britanniques tentent aussi de cerner la personnalité de Derrick Bird. Un homme avant tout connu pour sa discrétion.

Une vengeance ?

Autre hypothèse envisagée : celle de la vengeance. Selon plusieurs journaux, Derrick Bird aurait appris la semaine dernière les termes du testament de sa mère, toujours vivante, et aurait été déçu de voir que l'essentiel de ses biens devait revenir à son frère jumeau. De son côté, Le Sun rapporte que Derrick Bird était persuadé que ce dernier l'avait dénoncé aux impôts. Car le service des impôts menait une enquête sur les comptes de Derrick Bird,, après avoir détecté une somme de 72.000 euros non déclarée sur son compte.

Au fil de sa cavale meurtrière, Derrick Bird, qui avait un permis de port d’armes, a tué un retraité qui distribuait des catalogues, un jeune homme qui taillait une haie ou encore une femme à vélo. Le Daily Mirror dresse le profil de toutes ces victimes. A chaque fois, le tireur a visé la tête de ses victimes. Plus d'une centaine de détectives ont été mobilisés sur ce dossier.