Décret anti-immigration : une vingtaine de migrants a passé la frontière entre les États-Unis et le Canada

  • A
  • A
Décret anti-immigration : une vingtaine de migrants a passé la frontière entre les États-Unis et le Canada
Les arrivées illégales de migrants depuis les États-Unis se sont multipliées depuis la signature du décret anti-immigration de Donald Trump@ AFP
Partagez sur :

Quatre-vingt dix-neuf personnes ont passé la frontière depuis le début de l'année pour demander l'asile au Canada.

Une vingtaine de migrants, fuyant les États-Unis, ont franchi clandestinement pendant le week-end la frontière canadienne dans la province du Manitoba (centre), pour demander l'asile au Canada, a indiqué dimanche un responsable local.

Au moins 22 demandeurs d'asile. Au moins 22 personnes, pour la plupart d'origine africaine, ont franchi la frontière à pied, dans la nuit de samedi à dimanche, a précisé Greg Janzen responsable de la municipalité d'Emerson. Plusieurs dizaines de demandeurs d'asile ont passé la frontière canadienne près de la localité d'Emerson - à 120 km au sud de Winnipeg - depuis l'arrivée au pouvoir du président Donald Trump et la signature du décret visant à interdire temporairement l'entrée aux États-Unis de ressortissants de sept pays à majorité musulmane et de tous les réfugiés.

En vertu d'un accord canado-américain, les demandeurs d'asile venant des États-Unis sont généralement refoulés aux postes-frontières du Canada. Mais cela ne s'applique pas à ceux franchissant illégalement la frontière en d'autres points.

Des migrants pas découragés par les températures polaires. Les 22 migrants ont été pris en charge par la police et les services de l'immigration pour effectuer leurs demandes d'asile au Canada, a indiqué Greg Janzen. Il a précisé que huit autres demandeurs d'asile étaient arrivés vendredi, soulignant que les arrivées étaient plus nombreuses le week-end.

Les migrants ayant passé la frontière début février avaient dû affronter des conditions difficiles avec des températures polaires : deux d'entre eux ont eu les mains gelées et ont dû être amputés de plusieurs doigts. Mais les températures étaient beaucoup plus clémentes ce week-end.

Des arrivées de plus en plus nombreuses. Les arrivées de migrants, pour la plupart en situation irrégulière aux États-Unis, sont en nette augmentation au Manitoba. Quatre-vingt dix-neuf personnes ont passé la frontière depuis le début de l'année pour demander l'asile, selon les autorités locales. La tendance inquiète les responsables municipaux d'Emerson qui ont appelé les autorités fédérales et provinciales à augmenter les ressources sur place pour faire face à la situation.

Une immigration qui inquiète des conservateurs. Deux députés conservateurs se sont de leur côté alarmés de l'augmentation de ces arrivées clandestines et ont demandé au gouvernement libéral (centre) de Justin Trudeau d'y mettre un frein. "Les passages illégaux sont dangereux et constituent un fardeau pour nos communautés locales. Nos lois doivent être appliquées", a estimé dans un message sur Twitter le député Tony Clement, porte-parole du parti conservateur pour les questions de sécurité publique.

"Le gouvernement doit réagir à cette situation d'une manière qui préserve la sécurité des Canadiens et adresse un message fort à ceux qui envisagent un passage illégal", a tweeté pour sa part Michelle Rempel, députée conservatrice.