Décolleté trop plongeant pour un débat présidentiel

  • A
  • A
Décolleté trop plongeant pour un débat présidentiel
@ CAPTURE D'ECRAN YOUTUBE
Partagez sur :

Au Mexique, la tenue d’une hôtesse de plateau a déclenché une polémique.

Les candidats à la présidentielle mexicaine étaient-ils dans de bonnes conditions pour participer au débat de campagne dimanche dernier ? La question est posée. Car avant même que les échanges ne commencent, l’apparition sur le plateau d’une jeune femme à la tenue quelque peu osée a mobilisé toute l’attention.

24 secondes très pulpeuses

L’hôtesse de plateau, qui répond au nom de Julia Orayen, n'est apparue à l'écran que 24 secondes mais son passage a été remarqué. La raison ? La jeune femme s’est présentée devant les candidats avec une urne dans laquelle ils devaient piocher un numéro pour définir leur ordre de prise de parole, avec une robe blanche moulante au décolleté extrêmement plongeant.

Julia Orayen n’est pas passée inaperçue :

Sa prestation a passionné jusque dans la haute sphère. Preuve en est avec le tweet que l’ancien ministre mexicain des Affaires étrangères, Jorge Castaneda, a posté dans la foulée : "le meilleur, c’était la fille en blanc avec un décolleté au début".

Des candidats perturbés ?

Pire encore, certains participants au débat ont avoué que la jeune femme les avait rendus nerveux à l’image de Gabriel Quadri, candidat du parti Nouvelle alliance, qui a assuré qu’"il est impossible de ne pas détourner son attention vers une femme aussi spectaculaire". Quant à l'unique femme candidate en lice, Josefina Vazquez, elle a déploré "le choix vestimentaire de l'hôtesse", qui, selon elle, "contrevenait aux usages en vigueur lors de ce genre de débat".

La commission électorale a accusé l’Institut électoral fédéral, organisateur du débat, d'avoir détourné l’attention des téléspectateurs et perturbé les échanges entre les candidats. Et elle a tenu à présenter ses excuses.

L’hôtesse aurait, elle-même, choisi sa tenue pour l’occasion. Et personne n’a pensé à vérifier ce "détail", aurait confié l’un des responsables de la chaîne publique mexicaine sur laquelle était diffusé le débat. Étonnant alors que la jeune femme avait déjà posé nu dans PlayBoy et d’autres journaux érotiques.

>> La revue du Net de Guy Birenbaum