Décès du sulfureux Rob Ford, ancien maire de Toronto

  • A
  • A
Décès du sulfureux Rob Ford, ancien maire de Toronto
L'ancien maire de Toronto avait été contraint à la démission suite à des révélations sur ses déboires.@ GEOFF ROBINS / AFP
Partagez sur :

DISPARITION - L'ancien maire de Toronto Rob Ford est décédé mardi des suites d'un cancer à l'âge de 46 ans, a annoncé son successeur.

L'ancien maire de Toronto Rob Ford est décédé mardi des suites d'un cancer à l'âge de 46 ans, après 18 mois de lutte contre la maladie, a indiqué mardi son successeur, John Tory. Élu en 2010 à la mairie de la plus grande ville du Canada, Rob Ford avait dû se retirer de la course à sa réélection en 2014 en raison d'une forme rare de cancer.

"Je suis attristé d'apprendre que Rob Ford, mari, père, conseiller et ancien maire de Toronto, est décédé", a écrit dans un communiqué le maire John Tory en exprimant ses condoléances à sa femme Renata ainsi qu'à leurs deux enfants. "Je connaissais Rob Ford depuis plusieurs années, c'était un homme qui disait ce qu'il pensait, et qui a brigué le pouvoir pour ses convictions profondes", a ajouté le maire de la métropole canadienne.

Un maire qui accumule les scandales. Rob Ford ne s'est pas fait connaître du grand public pour sa gestion de la ville de Toronto mais pour ses nombreux abus. Deux vidéos le montrant en train de consommer de la drogue accompagné de dealers avaient notamment circulé. Après avoir nié farouchement à plusieurs reprises, Rob Ford avait finalement concédé : "Oui, j'ai fumé du crack", tout en soulignant par la suite qu'il n'était pas dépendant. Rob Ford avait également été accusé d'avoir fait venir des prostituées dans son bureau à la mairie, d'avoir professé des insultes dans un restaurant alors qu'il était ivre, ou encore de s'être battu avec d'autres patients lors de sa cure de désintoxication.

Les médecins lui avaient diagnostiqué en 2014 un liposarcome, forme de cancer qui se manifeste par une tumeur se logeant entre autres dans les tissus adipeux. Quelques mois plus tard, la maladie l'avait contraint de se retirer de la course à sa réélection, mais il avait néanmoins brigué avec succès un poste de conseiller municipal.