Débat Trump-Clinton : et si les deux candidats avaient gagné ?

  • A
  • A
Débat Trump-Clinton : et si les deux candidats avaient gagné ?
Donald Trump et Hillary Clinton ont débattu pendant plus de 90 minutes, lundi soir. @ TIMOTHY A. CLARY / AFP
Partagez sur :

Le premier débat de la présidentielle américaine a été vif et tendu. Mais à qui a-t-il vraiment profité ? 

LE DÉBAT

Hillary Clinton et Donald Trump se sont d'abord salué avec une politesse glacée. La paix froide n'a duré qu'un instant avant que les deux prétendants à la Maison-Blanche n'en viennent à un échange très vif. Après une joute verbale de plus de 90 minutes, les premiers commentaires et sondages sur le vif avaient l’air de donner un léger avantage à la candidate démocrate. Mais le milliardaire populiste est parvenu également à faire passer son message. Et si les deux candidats avaient gagné finalement ?

Hillary Clinton a su "casser son image de femme froide". Dans cette lutte d’endurance qui prend parfois des allures de matches de catch, "les deux candidats ont plus ou moins réussi leurs objectifs", estime Olivier Piton, auteur de La Nouvelle révolution américaine (éditions Plon). "Hillary Clinton avait besoin de séduire, de casser l’image de femme froide et manipulatrice", poursuit-il.

La première femme candidate d'un grand parti à la fonction suprême s'est montrée calme, posée et ferme pour l'essentiel de l'affrontement. Toujours - ou presque - souriante, n'élevant que rarement la voix. "Elle a réussi à ne pas apparaître condescendante", analyse Anne Deysine, professeure à l’université Paris Ouest Nanterre et spécialiste des Etats-Unis. "Son entreprise de séduction a franchement bien fonctionné. C’est vraiment là-dessus qu’elle doit convaincre les Américains", abonde Olivier Piton.

Trump, du mieux dans la crédibilité… Côté Donald Trump, ce n’est pas la séduction qui était capitale pour ce premier débat de la présidentielle. Le candidat républicain devait surtout convaincre les électeurs sur le fond. "Il a bien réussi à faire passer son message sur des thématiques économiques et sociales", assure Olivier Piton. "Il était extrêmement bien préparé et cela s’est vu tout de suite", ajoute-t-il. "Il a accepté de se trouver sur le terrain du fact-checking et il a plutôt bien relevé le défi".

… mais peut mieux faire dans la concentration. En général prompt à s'emporter ou à se lancer dans une dithyrambe, il a réussi à adopter un ton égal pour une bonne partie de la joute, tout en interrompant sans cesse son adversaire. Ce n'est qu'au bout d'une heure qu'il a montré son irritation, levant parfois les yeux au ciel. "Il est retombé dans ses travers à la fin du débat et s’est mis à interrompre Hillary Clinton", nuance la spécialiste des Etats-Unis, Anne Deysine. "Il est parti à droite et à gauche comme il en a l’habitude".

Les dates des prochains débats : Deux nouveaux débats sont programmés entre les deux candidats à la Maison-Blanche. Le prochain aura lieu le 9 octobre, à Saint-Louis (Missouri). Le troisième débat se déroulera le 29 octobre à Las Vegas.