Débat américain : avantage Romney

  • A
  • A
Débat américain : avantage Romney
Retour sur le premier débat présidentiel entre Mitt Romney et Barack Obama.@ REUTERS
Partagez sur :

3’CHRONO – Retour sur le premier débat présidentiel entre Mitt Romney et Barack Obama.

Que faut-il retenir du premier débat présidentiel entre les deux candidats à la Maison-Blanche ? Europe1.fr vous résume les moments les plus importants du duel, à lire devant votre bol de café.

- Un seul tacle
- Pas de gaffe de Mitt Romney
- Trois thèmes principaux : la fiscalité, la régulation économique et le système de santé

>> Le meilleur du débat en trois vidéos, c'est ici.

Le point de vue général 

Une chose à retenir : il y a eu peu de moments forts dans ce premier débat présidentiel consacré essentiellement à l’économie américaine. La rencontre, qui a duré 90 minutes et qui se déroulait à Denver, a été essentiellement consacrée à l’économie américaine. Un thème très technique qui a parfois ennuyé le public, comme l'a constaté l'envoyé spécial d'Europe 1 sur le campus de l'université de Denver.

Qui a gagné ?

Difficile à dire puisqu'il n'y a pas eu d'échanges particulièrement musclés. Selon sondage CNN publié une heure après le débat, c'est l'ancien gouverneur du Massachusetts qui est vainqueur pour 67% des personnes interrogées, tandis que 25% d'entre elles estimaient que c'était le président sortant qui s'était le mieux sorti de l'affrontement de Denver. Une enquête CBS donnait elle aussi l'avantage à Mitt Romney.

Le moment drôle

Il n’y en a eu qu’un seul, quelques minutes seulement après le début du débat. Et c’est Mitt Romney qui a fait sourire le public. Alors que Barack Obama venait de remercier son épouse pour "ces 20 années de mariage merveilleuses" qu’ils "fêtaient" mercredi soir, le républicain a aussitôt félicité son adversaire… ajoutant que cette soirée d’anniversaire était particulièrement romantique !

Les thèmes abordés

La régulation économique. Apparaissant bien préparé, Mitt Romney s'est attaché à stigmatiser la faible croissance économique des Etats-Unis et un taux de chômage qui reste supérieur à 8% de la population active, point difficile pour président candidat. "Cela me préoccupe que nous soyons sur un chemin qui n'a pas réussi. Le président a un point de vue très proche de celui qu'il avait quand il était candidat il y a quatre ans : dépenser plus, taxer plus, réguler plus (...). Ce n'est pas la bonne réponse pour l'Amérique", a affirmé l'ex-gouverneur du Massachusetts, qui a semblé plus clair, moins verbeux que son adversaire démocrate. Pour réponse, Barack Obama a déclaré, non sans ironie :  "on est d'accord que pour dire qu'un marché doit être réglementé. Mais est-ce que quelqu'un pense que le problème de Wall Street vient de trop de réglementation ? Si c'est le cas, alors oui votez pour Mitt Romney ! "

La fiscalité. Barack Obama a mis Mitt Romney sur la défensive au sujet de sa proposition de refonte du système fiscal américain.Le président sortant a accusé Mitt Romney de promouvoir le même type de propositions d'allégements de la fiscalité que celles proposée par l'ancien président républicain George W. Bush en 2001 et 2003. "Nous avons fini en déficit alors que nous avions des excédents et tout cela a fini par la récession la plus grave depuis la grande dépression", a lancé le candidat démocrate.

Obamacare. La question de l'assurance-maladie a donné lieu à un autre accrochage, quand Mitt Romney a répété sa volonté d'abroger la réforme promulguée en 2010 par le président démocrate. Il a estimé que cette réforme a détruit des emplois et qu'il y avait des dossiers plus pressants à l'époque où Obama l'a mise en place. "L'ironie, c'est que nous avons vu ce modèle fonctionner vraiment bien au Massachusetts", a rétorqué Barack Obama. Tout juste approuvée par la Cour suprême, la réforme n'entrera complètement en vigueur qu'en 2016.