10/11/2017 - 14h14

De retour en France, Yoann Barbereau fustige "le niveau de la diplomatie française"

© LOIC VENANCE / AFP

Il sort de 14 mois de clandestinité. Yoann Barbereau, ancien directeur de l'Alliance française à Irkoutsk en Sibérie, a été condamné par la justice russe pour des actes de pédophilie sur sa fille. Des agressions qu'il a toujours niées. L'homme de 39 ans a réussi à s'enfuir, au terme d'une cavale de plus d'un an. Il a été accueilli mercredi après-midi par sa famille à Roissy. Vendredi matin, il a tenu à donner une conférence de presse depuis Nantes, notamment pour dénoncer la gestion française de son cas.

Un périple de 5.000 kilomètres. Yoann Barbereau a longuement raconté son arrestation par des hommes cagoulés, les pressions sur les témoins, son emprisonnement dans un hôpital psychiatrique et puis la fuite, seul, en utilisant le co-voiturage pour arriver, 5.000 kilomètres plus loin, à Moscou, devant l'ambassade de France, où il serait resté caché. Un récit empreint de colère : 15 minutes après son arrivée à l'ambassade, la France a prévenu la Russie.

On a des gens qui sont des lâches

"Ce qu'il y a d'hallucinant, c’est la réaction du ministre. Si on a un diplomate qui est un pleutre, et qui ne sait pas quoi faire, on peut avoir un ministre qui lui dit : 'écoute mon ami, tu vas te calmer, tu vas te mettre un peu d'eau sur la figure et on en reparle dans une ou deux heures'. Pourquoi le ministre, immédiatement, va voir monsieur Lavrov [le ministre russe des Affaires étrangères, ndlr] ?", s'indigne-t-il.

"Un trio gagnant". "Vous voyez le niveau de la diplomatie française. Je pense que l'on a un trio gagnant : François Hollande, Jean-Marc Ayrault, Jean-Maurice Ripert [ambassadeur de France en Fédération de Russie de 2013 à 2017, ndlr]", tacle-t-il avant de conclure : "C'est le sommet de la politique et de la diplomatie française. On a des gens qui sont des lâches."

Il demande à être blanchi et indemnisé. Aujourd'hui, Yoann Barbereau veut se battre, il a l’intention de déposer plainte pour violence, extorsion et piratage informatique après son arrestation en Sibérie. Il demande également à être blanchi par la justice et indemnisé par le Quai d'Orsay qui n'a pas su le "protéger", selon lui. "J'attends d'être lavé de toute accusation et de toute condamnation et de retrouver une liberté de mouvement totale", a déclaré le fugitif. 

Moscou annonce de nouvelles poursuites. 
Pour sa part, la Russie a annoncé de nouvelles poursuites contre Yoann Barbereau pour avoir quitté illégalement le pays. "Yoann Barbereau a déclaré ouvertement qu'il avait quitté illégalement la Russie et c'est aussi un délit passible de poursuites criminelles. Les autorités russes vont prendre toutes les mesures nécessaires pour engager des poursuites à l'encontre de Monsieur Barbereau", a réagi vendredi la diplomatie russe dans un communiqué.