"Dark web" : deux sites de trafic de drogue et d'armes fermés

  • A
  • A
"Dark web" : deux sites de trafic de drogue et d'armes fermés
Les sites Alphabay et Hansa ont été fermés. @ JAY DIRECTO / AFP
Partagez sur :

Les polices américaine et européenne ont annoncé la fermeture de deux sites du "Dark web", AlphaBay et Hansa.  

Les polices américaine et européenne ont annoncé jeudi avoir fermé deux très importants site du "Dark web" ("l'internet opaque"), où se trafiquaient de la drogue et des armes en toute discrétion.

Le ministre américain de la Justice Jeff Sessions a affirmé que ces deux sites du "Dark web", AlphaBay et Hansa, permettaient à des dizaines de milliers de revendeurs de drogues très puissantes, comme le Fentanyl et d'autres biens illégaux, de toucher quelque 200.000 clients partout dans le monde. Cette annonce intervient trois semaines après qu'AlphaBay, considéré comme le plus important et plus lucratif "marché noir" d'internet, a brutalement cessé de fonctionner.

Le prédécesseur d'AlphaBay fermé en 2013. Son prédécesseur Silk Road ("la route de la soie"), dix fois moins gros qu'AlphaBay, avait déjà été fermé par les autorités en 2013. Le 5 juillet le Canadien Alexandre Cazes, qui avait créé et gérait AlphaBay, a été arrêté en Thaïlande. Cazes a été retrouvé mort cette semaine dans sa cellule de police thaïlandaise. La police locale a expliqué qu'il s'était pendu avec sa serviette.

La fermeture d'AlphaBay avait poussé ses utilisateurs à se rediriger vers le site Hansa, à la taille moins importante. Mais la police néerlandaise avait déjà infiltré et secrètement pris le contrôle d'Hansa, ce qui a permis aux enquêteurs d'identifier les vendeurs et acheteurs qui s'échangeaient des biens illicites sur cette plateforme. Le site Hansa a également été fermé, selon les autorités.