Danemark : mort de la journaliste suédoise portée disparue à bord d'un sous-marin

  • A
  • A
Danemark : mort de la journaliste suédoise portée disparue à bord d'un sous-marin
@ PETER THOMPSON / AFP
Partagez sur :

L'inventeur danois Peter Madsen "a déclaré à la police et au tribunal qu'il y a eu un accident à bord du sous-marin, qui a conduit à la mort de Kim Wall, qu'il l'a ensuite jetée à la mer", a indiqué la police dans un communiqué.

La journaliste suédoise Kim Wall, portée disparue depuis le 11 août, est morte accidentellement à bord du sous-marin de l'inventeur Peter Madsen, qui l'a ensuite jetée à l'eau, d'après les déclarations de l'intéressé rapportées lundi par les autorités danoises.

Homicide involontaire. L'inventeur danois Peter Madsen, accusé d'homicide involontaire par négligence, "a déclaré à la police et au tribunal qu'il y a eu un accident à bord du sous-marin, qui a conduit à la mort de Kim Wall, qu'il l'a ensuite jetée à la mer dans un lieu encore indéfini dans la baie de Køge", au sud de Copenhague, a indiqué la police dans un communiqué.

Un sous-marin recherché. Le 11 août, la défense danoise avait annoncé chercher le sous-marin Nautilus, le plus grand submersible artisanal du monde (18 mètres) au moment de son lancement neuf ans plus tôt. Il avait disparu la veille au soir dans le détroit d'Öresund entre Danemark et Suède, avec deux personnes à son bord. Pour la police danoise, le sous-marin a été délibérément coulé.

Un scénario un peu flou. Son propriétaire, Peter Madsen, 46 ans, avait été secouru, mais les autorités étaient toujours à la recherche de Kim Wall, 30 ans, qui écrivait un reportage sur l'inventeur. Peter Madsen avait alors été soupçonné d'homicide involontaire par la police.

Le sous-marin a par la suite été renfloué et fouillé, sans que les autorités ne parviennent à trouver la trace de la journaliste. Peter Mandsen expliquait avoir laissé la femme sur la pointe de l'île de Refshaleøen, à Copenhague, dans la soirée du 10 août.