Daech revendique une attaque à l'arme blanche à Hambourg

  • A
  • A
Daech revendique une attaque à l'arme blanche à Hambourg
Partagez sur :

Une des deux victimes, un adolescent de seize ans poignardé à plusieurs reprises dans le dos, a succombé à ses blessures.

Le groupe Etat islamique (EI) a revendiqué dimanche une attaque à l'arme blanche commise il y a deux semaines à Hambourg, dans le nord de l'Allemagne. L'organe de propagande du groupe djihadiste, Amaq, précise qu'"un soldat de l'EI a poignardé deux individus dans la ville de Hambourg le 16 octobre". L'organe de presse ajoute, selon la formule consacrée, qu'il a agi "en réponse aux appels à cibler les citoyens des pays de la coalition".

L'auteur présumé est toujours recherché. Une des deux victimes, un adolescent de seize ans poignardé à plusieurs reprises dans le dos, a succombé à ses blessures après avoir été hospitalisé. Une adolescente de quinze ans qui l'accompagnait a réussi à s'enfuir. Contactée par Reuters, la police de Hambourg n'a fait aucun commentaire sur cette revendication, renvoyant simplement au communiqué publié peu après l'attaque. Elle faisait alors état d'un assaillant "d'apparence méridionale" âgé de 23 à 25 ans et aux motivations inconnues. L'auteur présumé des coups portait un jean bleu et serait âgé de 23 à 25 ans. Il est toujours recherché.

Des attaques d'individus isolés. L'Allemagne a été jusqu'ici épargnée par des attaques jihadistes d'ampleur du groupe EI, du type de celles qui ont ensanglanté Paris ou Bruxelles. En revanche, plusieurs attentats islamistes ont été récemment commis par des personnes isolées. D'autres projets ont été déjoués, le dernier en date en octobre par un réfugié qui s'est suicidé en prison. Une adolescente germano-marocaine est actuellement jugée pour avoir blessé au couteau un policier en février à Hanovre. Selon le parquet, l'attaque porte la signature de l'EI bien qu'elle n'ait jamais été revendiquée. 

En juillet, le groupe jihadiste a en revanche annoncé avoir organisé un attentat commis par un Syrien de 27 ans, débouté de sa demande d'asile, qui a fait 15 blessés, puis une attaque à la hache perpétrée aussi par un demandeur d'asile, qui a fait cinq blessés.