D’anciens pickpockets britanniques mettent la main à la poche

  • A
  • A
D’anciens pickpockets britanniques mettent la main à la poche
Partagez sur :

Des voleurs à la tire repentis ont décidé de se racheter en glissant des billets de banque dans les poches des passants londoniens.

On pourrait les rebaptiser les « givepockets »… Ils sont une vingtaine, anciens voleurs à la tire, et ils parcourent les lieux touristiques de Londres armés de billets de banques ! Leur but ? Glisser dans les poches des passants, à leur insu, des billets de 5 à 20 livres (entre 6 et 25 euros).

Des repentis, rongés par les remords, que les méfaits de la crise économique ont émus au point qu’ils décident de rendre ce qu’ils ont pris. La beauté du geste n’est pas entière car ce n’est pas dans leurs économies que nos malfrats en rédemption piochent leurs dons mais sur le compte d’un généreux et mystérieux mécène.

"C'est gratifiant de rendre quelque chose, pour une fois, et les Britanniques en ont certainement besoin dans le contexte économique actuel, confesse Chris Fitch, ancien pickpocket aujourd'hui à la tête de cette généreuse initiative appelée TalkTalk. Chaque fois que je mets de l'argent dans la poche de quelqu'un, je me sens moins coupable au regard de toutes ces années passées à en prendre."

A terme, ce sont 100.000 livres qui vont être distribuées. L'initiative aura cours à Londres jusqu'à la fin du mois d'août, avant d'être étendue au reste du pays avec la complicité de la police londonienne, mise au parfum de ces drôles de délits. Les bobbies ne devraient en principe interpeller personne. A moins qu’en prenant un de ces « bienfaiteurs » la main dans le sac, ils le confondent avec un pickpocket. Ce serait un comble…