Cyclone Oli : un mort en Polynésie

  • A
  • A
Cyclone Oli : un mort en Polynésie
@ Capture d'écran borainfo.com
Partagez sur :

Un homme a été "emporté par la houle" dans l'archipel des Australes.

Le cyclone Oli, qui n’était mercredi qu’une "dépression tropicale forte", poursuit sa course dans l’océan Pacifique et ne cesse de se renforcer. Il a déjà balayé jeudi Bora Bora puis Tahiti. Il se dirige désormais vers les îles australes, l'archipel le plus au sud de la Polynésie française. C'est là qu'un homme d'une quarantaine d'années est mort, "emporté par la houle" avant l'arrivée du cyclone. Il a été "retrouvé noyé" sur l'île Tubuai, a précisé sur Europe 1 Magali Charbonneau, directrice de cabinet du Haut Commissaire à Papeete.

A Tahiti, 4.000 personnes ont dû être évacuées. Quelque 3.500 personnes avaient passé la nuit de mercredi à jeudi dans des refuges prévus à cet effet par les mairies, préférant abandonner leurs domiciles situés en bord de mer. Mais les vents n'ont que rarement dépassé 100 km/h.

Pour les îles sous le Vent, le bilan est plus lourd. On dénombre neuf blessés au total, dont un grave à Bora Bora. Les dégâts causés par le vent et surtout par la très forte houle qui a dépassé six mètres ont affecté 300 maisons.

A Bora Bora, des routes inondées :

Des touristes coupés du monde

"On est coupé du reste, on ne sait pas forcément à quoi s’attendre, donc un peu de nervosité. On essaie de se rassurer un peu les uns, les autres", racontait jeudi matin Christelle, une touriste française à Bora Bora bloquée dans son hôtel. "On a le lagon de Bora Bora et une superbe plage au milieu. Et bien cette plage n’existe plus puisque l’eau est montée et a recouvert tout. [Mais] je n’ai pas le droit de paniquer pour mes clients. Si je panique, mes clients ne vont pas comprendre et vont paniquer après", confiait jeudi matin le directeur adjoint de l'hôtel Méridien, joint par Europe 1.

Le gouvernement de Polynésie française pourrait décréter l'état de catastrophe naturelle. La ministre française de l'Outre-mer, Marie-Luce Penchard, bloquée à Tahiti par le cyclone, a annoncé qu'elle se rendrait le plus vite possible à Bora Bora.

Pour plus d'informations : le site de Météo France pour la Polynésie française.

TEMOIGNAGE - Vous êtes en Polynésie ? Venez témoigner sur Europe1.fr.