Cuba rejette les accusations "ridicules" de Trump

  • A
  • A
Cuba rejette les accusations "ridicules" de Trump
@ SAUL LOEB / AFP
Partagez sur :

L'ex-président américain Barack Obama a mené une politique d'ouverture vis-à-vis de Cuba qui a permis de restaurer les liens diplomatiques mais Trump a menacé de revenir sur ce rapprochement historique.

La télévision d'Etat de Cuba a qualifié samedi soir de "ridicules" les déclarations plus tôt dans la journée du président américain Donald Trump dénonçant l'"oppression" dont souffre selon lui le peuple cubain.

"Le président américain mal conseillé". Dans un communiqué publié à l'occasion de la fête de l'indépendance cubaine, qui marque la victoire sur les autorités coloniales espagnoles voilà 115 ans, Trump avait estimé que "les persécutions injustes ne pouvaient pas altérer les rêves des Cubains de voir leurs enfants débarrassés de l'oppression". La télévision cubaine a évoqué "le président américain mal conseillé" à propos de Trump et qualifié de "discutable et ridicule" son communiqué.

"Même le gouvernement américain est conscient des affirmations maladroites et contradictoires du milliardaire devenu président, tant en matière de politique internationale que d'affaires intérieures", selon la télévision.
Le média étatique n'a pas précisé si ce communiqué lu à l'antenne constituait une réponse officielle, ni répondu spécifiquement aux critiques de Trump. L'île communiste est dirigée par le président Raul Castro qui a succédé en juillet 2006 à son frère Fidel, le dirigeant révolutionnaire mort en novembre 2016 après avoir dirigé Cuba d'une poigne de fer pendant un demi-siècle. L'ex-président américain Barack Obama a mené une politique d'ouverture vis-à-vis de Cuba qui a permis de restaurer les liens diplomatiques mais Trump a menacé de revenir sur ce rapprochement historique.