Cuba : les boîtes noires retrouvées

  • A
  • A
Cuba : les boîtes noires retrouvées
@ REUTERS
Partagez sur :

Le crash a causé la mort de 68 personnes vendredi, dont un Français.

Un avion de ligne cubain ATR-72 reliant Santiago de Cuba, à l'est du pays, à La Havane s'est écrasé jeudi dans le centre de l'île. Les boîtes noires de l'appareil ont été retrouvées vendredi soir. Elles vont être analysées pour faire avancer l'enquête ouverte sur l'accident.

L'appareil transportait 68 personnes, dont 28 ressortissants étrangers. Parmi eux se trouvaient dix-sept personnes provenant de pays latino-américains, dont neuf Argentins, sept Mexicains et un Venézuélien, et dix Européens, dont un Français, trois Néerlandais, un Espagnol, deux Autrichiens, deux Allemands, un Italien. Il n’y a pas de survivant.

La tempête Tomas en cause

L'appareil à hélices de la compagnie publique AeroCaribbean avait fait état d'une "situation d'urgence", moins d'une heure après son décollage de Santiago par mauvais temps en raison de l'avancée dans cette partie des Caraïbes de la tempête tropicale Tomas, a rapporté la télévision nationale cubaine, citant un communiqué de l'Institut d'aéronautique civil.

Les "services de contrôle du trafic aérien ont ensuite perdu tout contact" avec l'appareil qui s'est écrasé "dans la région de Guasimal, (province de Sancti Spiritus, centre)", ont ajouté les autorités. Une commission a été créée "pour enquêter sur ce lamentable accident", selon l'Institut aéronautique civil cubain qui a souligné que l'appareil avait décollé par mauvais temps.

Premier crash à Cuba depuis 2002

Le dernier crash d'un avion cubain sur l'île remonte à mars 2002. Un avion Antonov-2, qui faisait la navette entre la ville de Cienfuegos (centre) et la station balnéaire de Cayo Coco (centre), s'était écrasé, tuant les 16 personnes à son bord, dont 6 touristes canadiens, quatre britanniques et deux allemands.

L'accident le plus meurtrier de ces trente dernières années d'un avion de ligne cubain s'était produit en septembre 1989 à La Havane. Un Iliouchine Il-62 à destination de Milan s'était alors écrasé peu après son décollage, tuant 115 de ses occupants, dont 113 touristes italiens, et 40 résidents cubains emportés par la chute de l'appareil.

Les autorités cubaines n'ont jusqu'à présent officiellement avancé aucune hypothèse pour expliquer la chute de l'appareil. Les autorités n'ont pas non plus indiqué si elles avaient retrouvé les boîtes noires de l'appareil, qui enregistrent les données de vol, sur le lieu du crash.