Accident de car à Cuba : 41 touristes français blessés

  • A
  • A
Accident de car à Cuba : 41 touristes français blessés
@ CAPTURE D'ECRAN YOUTUBE
Partagez sur :

41 touristes français, pour la plupart originaires de Ouistreham, dans le Calvados, ont été blessés dans un accident de car sur l'île.

Quarante et un touristes français, des retraités du Calvados, et leur guide ont été blessés lundi, dont sept grièvement, dans une collision entre le car qui les transportait et un autre véhicule, sur une route du centre de Cuba. L'autocar doublait un camion quand il a percuté le véhicule, alors qu'il assurait une liaison entre la ville de Santa Clara et la station balnéaire de Varadero.

Huit victimes dans un état grave. D'après Romain Bail, le maire de Ouistreham, la commune du Calvados dont sont originaires les touristes, une vingtaine de personnes sont blessées. Parmi les blessés graves, deux ont dû être amputés et un autre, brûlé au visage, aura besoin d'une reconstruction faciale. "Le pronostic vital de ces blessés n'est pas engagé, ils sont tous tirés d'affaire", de même que le chauffeur et leur guide cubains, a précisé un responsable de l'ambassade de France qui a annoncé ce bilan.

Marcelle, l'une des victimes toujours hospitalisée, nous a raconté que le personnel soignant les avait "bien pris en charge, bien surveillés", même si elle se dit encore "un peu tremblotante". "Trois personnes grièvement atteintes vont être rapatriées dans les prochaines heures par avion sanitaire vers la Martinique avec deux de leurs proches, et 24 autres légèrement blessées doivent quitter l'hôpital de Cienfuegos (côte sud) dans la soirée", a précisé le responsable de l'ambassade de France. "L'agence de voyages de ce groupe est en train d'organiser leur rapatriement avec l'assureur. Le groupe pourrait passer une nuit ou deux dans des hôtels de Cienfuegos ou de La Havane en attendant leur vol", a-t-il ajouté. Par ailleurs, "les 12 autres blessés français seront maintenus en observation un ou deux jours (à l'hôpital régional Gustavo Aldereguia de Cienfuegos) avant d'être renvoyés vers la France".

Manuel Valls a assuré que tout était "mis en oeuvre" pour assister les blessés et les rapatrier en France. Le quai d'Orsay a de son côté précisé que ceux qui le peuvent seront rapatriés dans la journée à La Havane et pourront rentrer en France dès mercredi.

De retour de Santa Clara. L'accident est survenu vers deux heures de l'après-midi - 22h30 heure française - sur une voie rapide à hauteur de la localité de Guayabito, alors que les touristes revenaient d'une excursion à Santa Clara, ville qui abrite notamment le mausolée du héros argentin de la Révolution cubaine Ernesto "Che" Guevara.

Le car, renversé, "a glissé sur plusieurs mètres". "Le car s'est renversé et a glissé sur plusieurs mètres. Des riverains (...) ont utilisé une grue pour redresser le véhicule et ont porté les premiers secours aux blessés", a précisé la télévision d'Etat. Plusieurs vitres ont explosé. L'un des passagers, légèrement blessé, nous a raconté qu'au moment de l'accident, la plupart des touristes à bord du car étaient en train de dormir. Ce qui explique, selon lui, que le bilan ne soit pas plus grave.

"Selon tout le monde ici, le chauffeur est réputé comme très prudent, il a réussi à freiner et le car a percuté le camion quasiment à l'arrêt, mais il s'est renversé", a déclaré Bruno Menu, responsable de l'agence R-Evolution Voyages, basée à La Havane et partenaire de l'opérateur français Amerasia. De son côté, la radio locale Radio Ciudad del Mar a cependant assuré que le chauffeur du bus roulait à une vitesse excessive.

Des retraités originaires de Ouistreham. Les touristes sont des retraités originaires de Ouistreham, dans le Calvados. Pour la plupart membres de l'association Voyage et Culture Ouistrehamais, ils participaient à un voyage organisé.

Une enquête ouverte. Des agents du ministère de l'Intérieur à Cienfuegos ont ouvert une enquête pour tenter d'élucider les circonstances de l'accident. Les accidents de la route ont officiellement fait plus de 500 morts entre janvier et septembre à Cuba, des décès principalement attribués par les autorités à l'indiscipline et à l'irresponsabilité de certains automobilistes.