Crises humanitaires : l'ONU réclame 22,2 milliards de dollars pour 2017, un record

  • A
  • A
Crises humanitaires : l'ONU réclame 22,2 milliards de dollars pour 2017, un record
Chaque année, les besoins de l'ONU pour financer l'aide humanitaire ne cessent de croître@ MAHMOUD TAHA / AFP
Partagez sur :

L’allongement de la durée des conflits à travers le monde nécessite une augmentation du financement des programmes d'aide développés par l'ONU.

L'ONU a demandé lundi le chiffre record de 22,2 milliards de dollars (20,9 milliards d'euros) pour financer l'an prochain ses programmes d'aide humanitaire qui seront dispensés à 92,8 millions de personnes vulnérables dans le monde. Il s'agit du "montant le plus élevé jamais demandé", a souligné le patron des opérations humanitaires de l'ONU, Stephen O'Brien, en conférence de presse.

L'essentiel des dons envoyé en Syrie. "C'est le reflet d'un état des besoins humanitaires jamais vu depuis la Seconde guerre mondiale", a-t-il ajouté, précisant que plus de 80% des besoins étaient liés à des conflits créés par l'homme. La Syrie va absorber la plus grande partie des fonds, suivie par le Soudan du sud et le Yémen. Chaque année, les besoins de l'ONU ne cessent de croître, et ses appels de fonds aussi, qui battent record sur record. A titre de comparaison, en 1992, lors de son premier appel inter-agences, l'ONU n'avait demandé que 2,7 milliards de dollars.

Des aides difficiles à acheminer. "De plus en plus de personnes ont des besoins humanitaires, car les crises durent de plus en plus longtemps", a relevé Stephen O'Brien. En outre, "avec le changement climatique, les catastrophes naturelles vont vraisemblablement devenir plus fréquentes, plus violentes et plus sévères", a-t-il ajouté. L'impact des sécheresses, des inondations et des phénomènes climatiques extrêmes dans le sillon d'El Nino "poussent les communautés vulnérables à la limite de la survie", constate l'ONU. Par ailleurs, les limites imposées aux travailleurs humanitaires en termes d'accès rendent plus complexe l'acheminement de l'aide, notamment en Syrie, en Irak, au Soudan du Sud et au Yémen.