Crise ukrainienne : ces troublantes photos

  • A
  • A
Crise ukrainienne : ces troublantes photos
Les deux photos publiées par le département d'Etat montrent le même homme en Géorgie et en Ukraine.@ Capture d'écran Twitter
Partagez sur :

CLICHES - Le département d’Etat américain a publié des photos fournies par Kiev compromettantes pour la Russie.

Écusson russe. Mises bout à bout, les photos sont parlantes. Sur les deux clichés, deux individus très ressemblants ou un même homme barbu (c’est selon suivant les versions) vêtu d’un treillis floqué de l’écusson de l’unité anti-terroriste russe. Il a été photographié en Géorgie en 2008, et à Slaviansk, en Ukraine, où s'est produite une fusillade il y a quelques jours. Signe selon le département d’Etat américain, qui relaye l’information, que les séparatistes partisans d’un rattachement à la Russie sont au moins appuyés par des militaires et des officiers de renseignement russes.

Guerre de l’information. Dans un contexte assez flou où chaque camp mène une véritable guerre de l’information, ces images doivent être considérées avec précaution. Elles ont en effet été transmises par Kiev  par l’intermédiaire de l’Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe (OSCE). D’autres images montrent le même homme en Crimée quelques jours auparavant. Elles appuient en tout cas les accusations portées par Washington à l’encontre du Kremlin, à qui les Etats-Unis reprochent d’être lié aux "hommes verts", surnom donné aux séparatistes de l’est de l’Ukraine.

Le commandant de l’Otan appuie les allégations. Selon, le commandant militaire de l’Otan le général Philip Breedlove, ces photos sont crédibles pour plusieurs raisons. D’abord parce que "les activistes pro-russes dans l’est de l’Ukraine montrent un entraînement et un équipement militaire ainsi qu’une façon de travailler ensemble qui sont cohérents avec des troupes appartenant à une unité établie depuis longtemps", comme il l’explique sur son blog. Ensuite parce qu’ils se comportent avec discipline, le canon de l’arme toujours pointé vers le sol. Armes qu’il identifie d’ailleurs comme appartenant à l’armée russe.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460_scalewidth_460

LES FAITS - Une fusillade fait plusieurs morts dans l'est du pays

DIPLOMATIE - Joe Biden en visite à Kiev