Crise du Golfe : Erdogan va se rendre au Qatar et en Arabie saoudite

  • A
  • A
Crise du Golfe : Erdogan va se rendre au Qatar et en Arabie saoudite
Le président turc s'est insurgé contre les sanctions infligées au Qatar.@ STR / TURKISH PRESIDENTIAL PRESS OFFICE / AFP
Partagez sur :

Le président de la Turquie, proche allié du Qatar, s'était indigné des sanctions infligées par les pays du Golfe au petit pays, accusé de soutien actif au terrorisme.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan va effectuer les 23 et 24 juillet une tournée dans le Golfe qui le conduira notamment au Qatar et en Arabie saoudite, en pleine crise diplomatique dans cette région, a annoncé mardi la présidence turque.

Proche allié du Qatar. Recep Erdogan se rendra également au Koweït, principal médiateur entre le Qatar et ses voisins du Golfe qui lui ont imposé une série de sanctions en l'accusant de soutenir le terrorisme, selon une annonce de la présidence turque publiée par les médias d'État. La Turquie est un proche allié du Qatar et entretient aussi de bons rapports avec l'Arabie saoudite, poids lourd des monarchies du Golfe. Recep Erdogan se rendra, dans l'ordre, en Arabie saoudite puis au Koweït le 23, avant d'aller au Qatar le 24, a précisé l'agence de presse privée Dogan.

Sanctions et demandes. L'Arabie saoudite, Bahreïn, les Émirats arabes unis et l'Egypte, qui ont coupé leurs relations diplomatiques avec le Qatar, accusent Doha de soutien actif aux islamistes extrémistes, d'être derrière des actions de déstabilisation dans la région et, au-delà, de se rapprocher de l'Iran chiite, le grand rival du royaume saoudien sunnite. Ils ont présenté une série de demandes à Doha pour mettre fin à la crise parmi lesquelles la fermeture de la chaîne Al-Jazeera, la réduction de ses relations avec l'Iran ou la fermeture de la base turque au Qatar. Ankara et Doha ont exclu vendredi la fermeture de cette base.