Crimée : les habitants font la queue pour changer de passeport

  • A
  • A
Crimée : les habitants font la queue pour changer de passeport
@ Reuters
Partagez sur :

REPORTAGE  - Ça y est, c'est officiel, la Crimée est rattachée à la Russie depuis vendredi matin.

L'INFO. La haute chambre du Parlement vient de définitivement d'entériner le rattachement de la Crimée à la Russie vendredi. Dans le même temps, le Premier ministre ukrainien Arseni Iatseniouk a signé vendredi avec les dirigeants européens le volet politique de l'accord d'association entre son pays et l'UE, à l'origine de la crise entre Moscou et l'Occident. Les Européens marquent ainsi un soutien fort à l'Ukraine.

Sur la péninsule du sud de l’Ukraine, l'administration russe, elle, s'installe. Évènement très symbolique : les habitants de Crimée commencent à faire la queue pour obtenir un passeport russe.

>> L’envoyé spécial d’Europe 1 en Crimée s’est rendu dans un des bureaux de l’administration locale.



Dès l’ouverture du bureau, c’est la bousculade pour obtenir les formulaires. Une fois arraché aux mains de l’employé, Yelena se précipite sur une petite table installée au fond du couloir et y rassemble tous les documents nécessaires.

"J’attends cet instant depuis 23 ans". "Depuis la fin de l’URSS c’est la troisième fois que je change de passeport, alors j’ai l’habitude", confie-t-elle. "Mais là j’attends cet instant depuis 23 ans. Pour moi, faire cette démarche, c’est comme rentrer à la maison, dans notre pays. C’est pour elle que nous sommes tous là, pour avoir un papier officiel qui dit qu’on est enfin chez nous", poursuit-elle. Ce "papier officiel" dont parle la jeune, "c’est un passeport" rectifie sèchement une responsable du bureau.

Dans les couloir de l'administration, les habitants font la queue pour avoir un passeport russe.

© JEAN-SEBASTIEN SOLDAINI/EUROPE1


Dans les couloir de l'administration, les habitants font la queue pour avoir un passeport russe.

Ludmila, elle aussi, a hâte de récupérer son nouveau passeport. "Je vais même leur rendre l’ancien", confie-t-elle, un sourire aux lèvres. "Avant j'étais une Russe en Ukraine, et bien maintenant je suis une Russe en Russie", se réjouit-elle.

Pour les Ukrainiens, il faudra un visa. Mais si ces Russes sont heureuses de retrouver leur pays, la question des Ukrainiens de Crimée n'a pas été réglée. A priori, s'ils veulent conserver leur passeport ukrainien, ils devront alors demander un visa et le renouveler s'ils souhaitent rester en Crimée.

sur le même sujet, sujet,

DISCOURS - Standing ovation pour Poutine

LA RIPOSTE - L'UE et Washington adoptent des sanctions

A VENIR - Que va-t-il se passer maintenant ?