Crash d'un F-16 en Espagne : que s'est-il vraiment passé ?

  • A
  • A
Crash d'un F-16 en Espagne : que s'est-il vraiment passé ?
@ AFP Josema Moreno
Partagez sur :

DRAME - Un chasseur grec s'est écrasé sur le tarmac d'une base de l'OTAN en Espagne. Neuf Français sont morts, 20 soldats sont blessés.

Les circonstances du drame. Ce devait être un stage de perfectionnement, mais l'expérience a tourné court. Lundi après-midi, près d'Albacete dans le sud-est de l'Espagne, la petite base de l'OTAN qui accueillait près de 750 soldats de différentes nationalités a connu l'horreur. Un chasseur grec, qui devait décoller pour un exercice, s'est élevé d'une dizaine de mètres seulement avant de perdre de la puissance et de virer de façon impromptue. 

C'est alors qu'il s'est écrasé sur le tarmac, au pire endroit puisqu'il s'est abîmé précisément sur une aire de stationnement où des Mirages français et des Alpha Jets italiens attendaient leur tour pour s'envoler. Le F-16 grec a donc percuté cinq autres chasseurs, dans un terrible fracas. Les témoins ont d'abord entendu une forte déflagration, avant qu'une épaisse colonne de fumée noire ne s'élève dans le ciel. S'en est suivi un gros incendie que les pompiers ont mis plus d'une heure à maîtriser.

>> LIRE AUSSI - Le bilan détaillé du crash du F-16 grec en Espagne

La réaction des secours. Alors que les soldats du feu luttaient contre les flammes, les secours ont eu fort à faire puisqu'en plus des dix morts, dont les deux pilotes grecs et neuf soldats français. Le chef d'état-major de l'armée de l'air Denis Mercier a également déclaré que six militaires français étaient blessés, dont quatre qui se trouvent dans un état grave.

Certains ont été transportés à l'hôpital d'Albacete, la grande ville la plus proche, mais d'autres ont été transférés directement à Madrid. Les soldats ont été grièvement brûlés lors du drame, "le pire de l'histoire" de l'organisation atlantiste, a souligné Jens Stoltenberg, le secrétaire général de l'OTAN, peu après les événements.

Les causes de l'accident. Dépêchés sur place, les enquêteurs n'ont pour l'instant pas réussi à expliquer cette perte de puissance du F-16 à l'origine du drame. Ils ont arrêté leurs investigations à la nuit tombée, mais devraient reprendre leur travail dans la matinée. L'une des pistes d'explication potentielles serait celle d'un incident mécanique, une panne, ou même un oiseau qui aurait été aspiré par la tuyère, un accident quasiment imparable en phase de décollage. Les pilotes impliqués dans l'accident étaient des professionnels confirmés, avec des milliers d'heures de vol au compteur.

Le contexte du crash. 750 soldats de dix nationalités différentes étaient réunis sur cette petite base de l'OTAN pour un stage de perfectionnement très réputé depuis sa mise en place il y a 25 ans déjà, le Tactical Leadership Program (TLP). Une formation classée parmi les plus dures et les plus exigeantes au monde.