Crash du vol MH17 : scène surréaliste pour récupérer les boîtes noires

  • A
  • A
Crash du vol MH17 : scène surréaliste pour récupérer les boîtes noires
@ Reuters
Partagez sur :

UKRAINE - Les enquêteurs malaisiens ont récupéré les boîtes du Boeing de la Malaysia Airlines, après une cérémonie en bonne et due forme.

LA PHOTO. Scène grandiloquente pour récupérer les boîtes noires, en Ukraine. Après le crash du Boeing de la Malaysia Airlines jeudi dernier, elles ont été remises lundi soir aux experts malaisiens, à Donetsk.

Devant la quinzaine d'experts malaisiens, un rebelle pose un sac en toile de jute. "Les voilà, les boîtes noires", a déclaré Alexandre Borodaï dans une pièce bondée de journalistes au siège de la République populaire de Donetsk, alors qu'un rebelle armé plaçait les boîtes sur un bureau. Après un discours d'une quinzaine de minutes, la cérémonie s'est achevée par une poignée de main en bonne et due forme.

boîte noire Ukraine

© Matthieu Bock / Europe 1

"En bon état". Les deux parties ont signé et tamponné un document, dont Alexander Borodaï a dit qu'il était un protocole pour finaliser la procédure, organisée par les autorités de la "République populaire de Donetsk", que la communauté internationale ne reconnaît pas. Le colonel Mohamed Sakri du Conseil de la sécurité nationale malaisienne a tenu à "remercier son Excellence M. Borodaï", avant de confirmer que les boîtes noires étaient "intactes" et "en bon état" bien qu'un peu "abîmées". "Nous ne sommes pas là pour faire des reproches à qui que ce soit", a-t-il continué. "Nous voulons simplement récupérer ce qui appartient à la Malaisie".

De nombreux pays impliqués dans le crash craignent en effet que les rebelles abîment ou tentent de délibérément masquer des preuves de leur potentielle implication dans la catastrophe aérienne.

>> LIRE AUSSI - L'ambassadeur russe en France : "Si les Américains avaient la moindre preuve, ils l'auraient dit"

Oui, non, peut-être. Alors que leur récupération par les séparatistes pro-russes avait été annoncée, ces derniers s'étaient dans un premier temps défendu de les avoir en leur possession, avant de faire volte-face. "Oui", avait fini par confirmé Alexander Borodaï, "les boîtes noires sont à Donetsk". Il a joué la naïveté, expliquant que les rebelles "ne sont pas des experts" et "ne savaient pas qu’il s’agissait de boîtes noires".

Les deux boîtes noires permettront peut-être de faire la lumière sur cet accident d'avion qui a coûté la vie à 298 personnes. L'appareil a été abattu par un missile, alors qu'il volait dans le ciel ukrainien, au-dessus d'un territoire contrôlé par les rebelles.

>> LIRE AUSSI - Pour éviter l'Ukraine, Malaysia Airlines passe au-dessus ... de la Syrie