Crash en Russie : des morceaux de l'avion retrouvés par 27 mètres de fond

  • A
  • A
Crash en Russie : des morceaux de l'avion retrouvés par 27 mètres de fond
@ Yekaterina SHTUKINA / AFP
Partagez sur :

Les causes de l'accident ne sont pas encore connues mais le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a affirmé que "la thèse d'un acte terroriste est loin d'être en tête de liste".

Plusieurs morceaux de l'avion russe Tu-154 qui s'est abîmé dans la mer Noire avec 92 personnes à son bord ont été retrouvés lundi par 27 mètres de fond, a annoncé le ministère russe des Situations d'urgence cité par les agences locales.

Des milliers de sauveteurs fouillent la mer Noire pour retrouver les corps. "Les plongeurs du ministère ont découvert des morceaux de l'avion qui s'est abîmé la veille", a indiqué un porte-parole de l'équipe de sauvetage cité par l'agence Interfax, selon lequel "les débris se trouvent par 27 mètres de fond à une distance d'une mille nautique de la côte sur la trajectoire de vol". Les agences russes avaient auparavant parlé de la découverte du "fuselage". Des milliers de sauveteurs fouillaient la mer Noire pour retrouver les corps et les boîtes noires de l'avion militaire qui s'est écrasé deux minutes et 44 secondes après son décollage de la station balnéaire de Sotchi, où il s'est ravitaillé, avant s'envoler pour la base aérienne de Hmeimim, près de Lattaquié, en Syrie. La piste terroriste semble écartée par les enquêteurs.

"La thèse d'un acte terroriste est loin d'être en tête de liste"Les causes de l'accident ne sont pas encore connues mais le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a affirmé que "la thèse d'un acte terroriste est loin d'être en tête de liste". Les services de renseignement russe (FSB) ont pour leur part affirmé qu'aucun "élément ou fait" n'accrédite la thèse de l'attentat. "Les pistes privilégiées sont l'infiltration d'un corps étranger dans le moteur, un carburant de mauvaise qualité entraînant une perte d'énergie, (...) une erreur de pilotage ou une défaillance technique de l'avion", précise le FSB cité par les agences russes.