Crash en Inde : sept rescapés

  • A
  • A
Crash en Inde : sept rescapés
@ REUTERS
Partagez sur :

Un Boeing 737 de la compagnie Air India s’est écrasé à l’atterrissage samedi, à Mangalore.

Il y a, selon un dernier bilan, sept miraculés sur les 166 personnes qui se trouvaient à bord du Boeing 737 de la compagnie Air India Express. Cet appareil s’est écrasé à l’atterrissage samedi à Mangalore, dans le sud de l’Inde.

Ces sept personnes ont réussi à s'extirper de la carlingue avant que l'avion ne prenne feu. Elles ont été hospitalisées. Des villageois, accourus en nombre sur les lieux du drame, ont eux commencé à sortir les dépouilles des victimes. L’appareil a fini sa course dans une forêt dense et difficile d'accès pour les secours.

Les images de l'agence Associated Press montrent une épaisse fumée :

L’avion, en provenance de Dubaï, a raté la piste d'atterrissage. Pour une raison encore inconnue. Peut-on envisager une erreur de pilotage ? Ce n'est pas exclu, répond Bernard Chabbert, le spécialiste aéronautique d'Europe 1. "Dans les pays de l’Est et du Sud-Est asiatique, le transport aérien a connu une telle explosion qu’on a des brassages d’équipages qui font qu’on peut arriver à avoir parfois dans les cockpits des niveaux d’expérience en peu en-dessous de ce qu’on est en droit d’attendre", explique-t-il.

Un pneu qui aurait éclaté ?

Autre élément à prendre en compte : la piste était humide au moment du crash. Les médias indiens évoquent aussi un pneu qui aurait éclaté. Le chef des autorités aéroportuaires indiennes a en tout cas assuré que le pilote, expérimenté, n'avait envoyé aucun appel de détresse suggérant un problème technique de l'appareil avant l'atterrissage.

Air India Express est une filiale charter de la compagnie aérienne publique Air India, en proie depuis plusieurs mois à des difficultés financières. Il s'agit de l'accident aérien le plus important en Inde depuis près de dix ans.