Crash de Virgin Galactic : des consignes de sécurité ignorées ?

  • A
  • A
Crash de Virgin Galactic : des consignes de sécurité ignorées ?
@ Reuters
Partagez sur :

INTERNATIONAL - Virgin Galactic aurait fait voler son vaisseau, malgré de nombreux avertissements d'ingénieurs.

Depuis le crash vendredi du vaisseau de Virgin Galactic, les langues se délient. Le vaisseau SpaceShipTwo, qui s'est écrasé au cours d'un vol d'essai dans le désert californien, n'aurait pas respecté des consignes de sécurité connues depuis plusieurs années, selon  une experte de l'espace. De son côté, Virgin se défend en avançant que les tests réalisés au sol avaient été positifs. 

>> LIRE AUSSI - Le vaisseau spatial de Virgin Galactic s'est écrasé

Un moteur de fusée jugé "dangereux". Carolynne Campbell,  spécialiste des fusées de lancement à l'Association internationale pour la promotion de la sécurité spatiale (IAASS), a rapporté dimanche que Virgin Galactic avait "ignoré" ses avertissements au sujet du moteur de la fusée utilisé "potentiellement dangereux", selon elle.

Elle a indiqué avoir envoyé à Virgin Galactic, dès 2009, des copies d'un article scientifique rédigé pour l'IAASS concernant les dangers du système de propulsion de la fusée de lancement " mais cet article "a été ignoré". Elle a de nouveau mis en garde la société lors d'une conversation téléphonique, mais en vain, a-t-elle rapporté.

Dans un entretien à Sunday Telegraph, la spécialiste des fusées a renchérit : " Cette explosion n'est pas une surprise". "C'est exactement ce à quoi je m'attendais", a-t-elle-même ajouté.

Un combustible au plastique. Le moteur du SpaceShipTwo a la particularité d'être alimenté par un nouveau combustible à base de plastique. Vendredi, il était testé pour la première fois en vol et avait suivi au préalable "un rigoureux programme de développement au sol", a expliqué George Whitesides, le directeur de Virgin Galactic, dans un entretien dimanche au Financial Times. Les "résultats de ces tests étaient positifs", a-t-il assuré.

En 2007, trois morts déjà. Le Bureau national de la sécurité dans les transports a ouvert une enquête officielle sur le crash de vendredi. Elle pourrait durer un an.

Tom Bower, auteur d'une biographie de Richard Branson, a rapporté samedi sur la radio BBC que plusieurs ingénieurs de Virgin Galactic avaient quitté la société ces dernières années, en raison de leurs inquiétudes sur la sécurité, notamment après l'accident mortel de 2007. Trois ingénieurs avaient trouvé la mort dans l'explosion d'une fusée destinée à SpaceShipTwo à la base de Mojave.

>> LIRE AUSSI - La Grande-Bretagne se lance dans la course au tourisme spatial

Tourisme spatial pour 250.000 dollars. Virgin Galactic se donne pour objectif de développer le tourisme spatial. Des centaines de personnes et célébrités ont déjà pris des réservations pour un vol suborbital de quelques minutes à bord de SpaceShipTwo, à 250.000 dollars le billet.

Richard Branson a cependant promis de rembourser ceux qui le souhaiteraient.
>> VIDÉO - L'explosion de la fusée Antares au décollage