Crash à Taïwan : le pilote, ce "héros", a évité le pire

  • A
  • A
Crash à Taïwan : le pilote, ce "héros", a évité le pire
@ SAM YEH / AFP
Partagez sur :

Le pilote a apparemment tout fait pour tenter d'éviter de s'écraser sur des zones habitées, lors du crash qui a causé la mort d'au moins 31 personnes. 

Le pilote de l'avion de la compagnie taïwanaise TransAsia, victime d'un accident spectaculaire à Taipei, a été salué comme un héros jeudi par la presse locale et par des spécialistes de l'aviation. Selon ces derniers, il aurait tout fait pour éviter de s'écraser sur des quartiers habités, évitant ainsi un bilan encore plus meurtrier pour cet accident qui a causé la mort d'au moins 31 personnes, dont le pilote et le co-pilote, selon un dernier bilan des autorités.

12 disparus recherchées dans des eaux glacées. Les secouristes recherchaient 12 disparus dans une rivière. Des centaines de secouristes à bord de canots pneumatiques, des plongeurs et des soldats participaient aux opérations de secours dans les eaux glacées de la rivière où l'ATR 72-600 s'est abîmé mercredi, se brisant en plusieurs morceaux.  

>> LIRE AUSSI - VIDÉO - Un avion de TransAsia s'écrase à Taipei

"C'était très courageux de sa part". Selon les spécialistes, le pilote de l'appareil en perdition a apparemment tenté d'éviter des gratte-ciels et des quartiers habités. "Compte-tenu de sa trajectoire de vol, le pilote a dévié de celle-ci et a tenté d'éviter des obstacles. Il a apparemment consciemment tenté d'éviter des victimes supplémentaires en plongeant dans la rivière. C'était très courageux de sa part", a déclaré l'analyste Daniel Tsang. Dans un enregistrement diffusé par la télévision locale, on entend un membre d'équipage crier "SOS, SOS, extinction moteur!", apparemment le dernier message en provenance du cockpit à destination de la tour de contrôle.

Les hommages se multiplient. De nombreux Taïwanais rendaient hommage à l'équipage et présentaient leurs condoléances aux victimes, surtout sur les réseaux sociaux. "Je pense que le pilote est un héros, il a réussi à éviter les gratte-ciel", expliquait Gin Oy, une actrice, sur Facebook. Le quotidien Apple a salué son courage: "le pilote Liao Chien-tsung a tout fait pour éviter les immeubles et trouver un endroit où tomber, la rivière Keelung, afin de réduire le nombre de victimes", écrit le journal.

Le récit de miraculés.  Des histoires de personnes miraculées sont apparues, en particulier celle de parents accompagnés de leur bébé qui avaient décidé sur une "intuition" de changer de place dans l'avion, d'après le United Daily News. "Ils devaient initialement s'installer dans la partie gauche de l'avion très endommagée mais Lin Ming-wei s'est senti gêné par des bruits entendus après le décollage et il a demandé à changer de place". Lorsque l'avion s'est retrouvé dans l'eau, la famille était près d'une brèche dans la carlingue. M. Lin a pu faire sortir sa femme et "réanimer" son fils, qui flottait dans l'eau. 

Deuxième accident en six mois pour la compagnie. La direction de l'aviation civile a décidé de clouer au sol 22 ATR appartenant à deux compagnies taïwanaises pour des vérifications. Il s'agit du deuxième accident subi par la compagnie taïwanaise, après le crash le 23 juillet d'un vol intérieur; avec 58 personnes à bord au large de la côte occidentale de Taïwan. Quarante-huit personnes, dont deux Françaises, avaient été tuées. 

>> LIRE AUSSI - Aviation : moins de crash... mais plus de victimes en 2014