Coupe du monde : Mandela en deuil

  • A
  • A
Coupe du monde : Mandela en deuil
@ REUTERS
Partagez sur :

Une de ses arrières petites-filles est décédée dans un accident après le concert d'ouverture.

Son ombre a plané au-dessus de la cérémonie d'ouverture de la Coupe du monde. Mais l'ancien président sud-africain Nelson Mandela a renoncé vendredi à se rendre au stade de Soccer City, frappé par un deuil. Zenani, son arrière-petite-fille de 13 ans, a été tuée dans la nuit de jeudi à vendredi dans un accident de voiture.

Zenani est morte lorsque la voiture, qui la ramenait d'un concert en préambule à la Coupe du monde jeudi soir à Soweto, s'est retournée sur l'autoroute à Johannesburg. Le conducteur, un membre de la famille a été arrêté. Il devait comparaître devant un tribunal de Johannesburg pour être formellement inculpé d'homicide involontaire et de conduite en état d'ivresse.

Mandela aux côtés de ses proches

"Il serait inapproprié dans ces circonstances qu'il assiste personnellement aux célébrations pour l'ouverture de la Coupe du monde", a expliqué la Fondation Mandela dans un communiqué. "Nous sommes convaincus que les Sud-Africains et les gens dans le monde entier seront aux côtés de M. Mandela et de sa famille dans cette tragédie", a ajouté l'institution, qui gère le nom du héros de la lutte anti-apartheid.

La présence de Nelson Mandela semblait de toute façon compromise depuis plusieurs jours déjà, la santé de l'ancien président âgé de 91 ans étant très fragile.

Une photo qui donne le frisson

Mais Nelson Mandela a marqué à sa façon le début de cette Coupe du monde. La foule a vibré quand une photo de son visage est apparue sur les écrans, pendant une chanson inspirée par un message de l'ancien président. Dans les tribunes, de nombreux spectateurs ont aussi brandi des banderoles où l'on pouvait lire "Thank you" (merci) en l'honneur de celui qui est le symbole de toute une nation.