Coup de grisou mortel en Russie

  • A
  • A
Coup de grisou mortel en Russie
@ REUTERS
Partagez sur :

L'explosion a tué 12 mineurs samedi en Sibérie. 83 personnes sont encore bloquées dans la mine.

Au moins 12 personnes ont été tuées dans la nuit de samedi à dimanche dans la mine de charbon Raspadskaïa dans la région de Kemerovo en Sibérie. Le coup de grisou s’est produit alors que 370 mineurs se trouvaient dans les galeries après l'échec de la première tentative de sauvetage.

Un premier coup de grisou a eu lieu samedi à 23H54 locale. Des sauveteurs ont immédiatement été envoyés dans la galerie mais un groupe d'entre eux a été piégé sous terre lorsqu'une deuxième explosion de méthane a retenti dimanche matin.

Opérations de sauvetage suspendues

Selon un bilan provisoire, il y aurait 55 blessés et 83 disparus dont 19 secouristes encore piégés dans les galeries. Trop dangereuses, les conditions de sauvetage ont dû être suspendues dimanche. "Nous sommes prêts à descendre dans les galeries dès que la concentration du méthane baisse. Nous espérons que cela va se passer vers 24h locales", a déclaré Sergueï Charov, chef adjoint des secouristes.

"Il est clair que la situation dans la mine Raspadskaïa est difficile, très difficile. Je dirais même tragique", a déclaré le Premier ministre Vladimir Poutine, lors d'une réunion à Moscou de la cellule de crise formée à la suite du drame. "Pour le moment, il est impossible d'envoyer des sauveteurs supplémentaires car la situation y est très dangereuse en raison de l'absence de ventilation", a noté le Premier ministre russe.

Une enquête criminelle a été ouverte pour "violation des règles de sécurité". L'industrie minière du Kouzbass, située dans le sud-ouest de la Sibérie, souffre d'un financement insuffisant depuis l'effondrement de l'URSS et a connu de nombreux accidents ces dernières années.