Corée : Kim Jong-Un, "leader suprême"

  • A
  • A
Corée : Kim Jong-Un, "leader suprême"
@ REUTERS
Partagez sur :

Le fils de Kim Jung-Il a été intronisé en Corée du Nord jeudi, lors du dernier jour de deuil national.

Après un "Grand leader" et un "Cher leader", la Corée du Nord a à sa tête un "leader suprême". Kim Jong-Un a été intronisé jeudi lors d'un immense rassemblement militaire organisé à Pyongyang, au dernier jour de deuil national pour Kim Jong-Il, son père.

"Le respecté camarade Kim Jong-Un est le leader suprême de notre parti et de l'armée, qui a hérité de l'intelligence, de la capacité à commander, du caractère, du sens moral et du courage de Kim Jong-Il", a déclaré Kim Yong-Nam qui exerce la fonction honorifique de chef de l'Etat, lors d'un discours devant des dizaines de milliers de soldats, du haut d'un balcon surplombant la vaste place Kim Il-Sung de la capitale.

Rassemblement conclu par "L'internationale"

De nombreux civils étaient aussi visibles de part et d'autre de l'esplanade au sol recouvert de la neige tombée la veille, d'après les images diffusées par la télévision d'Etat. Le rassemblement a été clos par l'interprétation de "L'Internationale" par un orchestre militaire et par le tir d'une vingtaine de coups de canon.

Trois minutes de silence ont ensuite été observées, selon des images de la télévision officielle, ponctuées par une sonnerie simultanée des sirènes des bateaux et des locomotives du pays. Elles ont marqué la fin du deuil national de treize jours en hommage à Kim Jong-Il, dirigeant du pays pendant 17 ans décédé le 17 décembre, pour lequel un défilé d'obsèques avait été organisé mercredi à Pyongyang devant des centaines de milliers de personnes.